En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Devenir un coach de naissance au top

Devenir le meilleur coach de naissance que la terre n’ait jamais porté ? Facile ! Commencez par lire cet article et vous aurez fait 80 % du chemin.

our vous, l'accouchement est synonyme de... Peur ? Excitation ? Si je pouvais éviter... ? Intensité ? Vous n'en avez aucune idée ?...
Vous n'êtes pas seul. Difficile de savoir à quoi s'attendre la première fois. En écoutant un groupe de femmes parler de leur accouchement, vous comprenez que c'est extrêmement douloureux, compliqué, long et épuisant.
Et puis, très vite, vous réalisez qu’on attend aussi quelque chose de vous. Vous serez là, dans la salle d'accouchement, tant qu’à faire bien décidé à aider. Mais comment ?
L'une des meilleures choses qu'un homme puisse faire – à la fois pour lui et pour sa femme – c'est d'être préparé ! Pour vous y aider, nous avons établi un plan en trois étapes pour faire de vous le coach dont votre moitié aura besoin le moment donné.

Sachez à quoi vous attendre
Transformez-vous en chasseur d'infos, traquez toutes celles que vous pourrez glaner. Il existe un nombre incalculable de livres sur la grossesse, l'accouchement et l'éducation des enfants. En fait, il y a tout ce qu'il faut sur ce site. Lisez nos articles et vous serez paré !
Cette démarche va non seulement vous permettre de vous sentir plus impliqué, mais également de montrer à votre moitié qu'elle est aimée et soutenue.

Transformez-vous en chasseur d'infos, traquez toutes celles que vous pourrez glaner.

Essayez d'assister à autant de cours de préparation à l'accouchement que vous le pourrez – cela vous donnera une idée assez nette de ce en quoi consistent précisément le travail et la naissance, de A à Z. Il arrive que les choses se passent très vite, mais cela reste rare. Pour la plupart des femmes, le travail est un périple qui, sachez-le, comporte trois étapes.

Il peut également être pertinent de se préparer visuellement au grand jour – visionnez une vidéo d'accouchements par voie basse ou césarienne, cela permettra de démystifier la chose et de vous ouvrir les yeux sur le côté pas très glamour.

Soyez préparé
Intégrez votre rôle de coach. Votre sage-femme est là pour s'assurer que tout se passe bien pour votre femme et votre bébé lors de l'accouchement. Quant à vous, vous avez un rôle crucial à jouer : celui d'aider votre moitié à être à l'aise et de communiquer ses besoins. Discutez ensemble d'un projet de naissance et assurez-vous de bien saisir ses préférences en termes de péridurale et d'intervention, notamment. Il est également important que vous développiez un bon rapport avec la sage-femme ou le professionnel de santé choisi – quand les choses sérieuses commenceront, vous pourrez avoir à prendre le relais pour exprimer les volontés de votre femme selon la tournure que prennent les choses.

Préparez-vous à assurer pour la suite
La vérité, c'est qu'avec du recul, l'accouchement semble finalement assez secondaire à côté du challenge que représente le fait de vivre avec un nouveau-né. Aussi magique cela soit-il, le manque de sommeil est bien là – il faut le supporter –, le changement dans le quotidien est incommensurable et il y a de fortes chances que vos émotions, comme celles de votre femme, fassent les montagnes russes. Certains papas se sentent maladroits avec leur bébé, simplement parce qu'ils manquent de confiance en eux. Le secret, c'est de s'y mettre dès le début. En interagissant avec votre bébé, vous comprendrez qu'il n'est pas aussi différent que vous auriez pu l'imaginer. Et rappelez-vous que votre compagne apprend, elle aussi.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...