close

L ' ADOPTION

Adopter un enfant est une manière de fonder une famille lorsque vous ne pouvez ou ne souhaitez pas tomber enceinte. C’est un événement qui bouleversera votre vie ainsi que celle de votre partenaire, si vous êtes en couple. La procédure d’adoption d’un enfant d’un autre pays, cas de figure le plus fréquent, se déroule en plusieurs étapes.

En adoptant un enfant, vous lui offrirez un foyer sécurisant et une stabilité sur le long terme. Vous formerez alors une petite famille, voire une grande famille, s’il a déjà des frères et sœurs. La plupart des enfants adoptés arrivent chez leurs nouveaux parents à un âge compris entre six mois et six ans.  Certains peuvent avoir connu par le passé plusieurs séparations et traumatismes. D’autres, en particulier s’ils sont un peu plus âgés, peuvent éprouver des difficultés à s’adapter à leur nouvelle vie. Pour toutes ces raisons, votre rôle de parent sera par conséquent très exigeant.  

 

Durée d’une procédure d’adoption

 

Si vous envisagez d’adopter un enfant, vous pouvez vous adresser à l’un des organismes d’adoption agréés par les Autorités françaises pour l’adoption internationale. Il peut être judicieux d’adhérer sans attendre à plusieurs de ces organismes, car l’attente est souvent longue avant de pouvoir déposer un dossier de demande. 

 

Une adoption internationale prend généralement plusieurs années. Le délai peut toutefois être réduit si les parents adoptifs ont la possibilité d’accueillir deux membres d’une fratrie, un enfant plus grand ou un enfant porteur d’un handicap ou d’une maladie. 

 

En adoptant un enfant, vous en devenez le tuteur légal.

 

Qui a le droit d’adopter ?

  • Il faut être âgé d’au moins 25 ans pour avoir le droit de faire une demande d’adoption (il existe toutefois des exceptions applicables à l’adoption de l’enfant de la personne que l’on épouse).

 

  • Si vous êtes une personne seule et désirez adopter, certains pays peuvent vous accepter comme adoptant. Si vous êtes en couple, vous devez être mariés, le concubinage n’étant généralement pas reconnu.

 

  • La procédure d’adoption commence par une enquête d’agrément qui prend notamment la forme d’un entretien avec une assistante sociale. Vous devez notamment justifier de votre stabilité financière et d’une bonne santé. Une attitude sensée envers les enfants, de bonnes relations sociales ainsi que le soutien de votre famille ou de vos amis sont des facteurs déterminants. Pour les personnes seules, il est encore plus essentiel de répondre à tous les critères. 

 

La procédure d’adoption

 

La procédure d’adoption d’un enfant étranger se déroule généralement comme suit :

 

  • L’enquête d’agrément : vous déposez votre demande auprès des services sociaux puis si vous répondez aux exigences essentielles pour avoir le droit d’adopter, vous pouvez ensuite rencontrer une assistante sociale pour un entretien en personne. 

 

  • La demande d’adoption :  dès que les services sociaux vous délivrent l’agrément, votre dossier de demande d’adoption est envoyé au pays souhaité. En tant que futur parent adoptif, vous n’avez pas le droit de choisir un enfant, mais vous pouvez en revanche indiquer le pays d’origine et l’âge approximatif de l’enfant.

 

  • Approbation dans le pays d’origine de l’enfant : les autorités du pays d’origine de l’enfant valident les dossiers des parents adoptifs sur la base des éléments qui leur sont communiqués. Chaque pays a ses propres lois en matière d’adoption et les exigences à l’égard des demandeurs peuvent donc varier. 

 

  • Informations concernant l’enfant : vous recevez des informations sur l’enfant proposé à l’adoption. 

 

  • Approbation des services sociaux : si vous acceptez la proposition, les services sociaux sont tenus d’approuver l’adoption. 

 

  • Information concernant le voyage : si le comité d’action sociale donne son accord, l’organisme d’adoption vous informe de la date à laquelle vous pourrez aller chercher l’enfant.

 

  • Jugement d’adoption : la décision définitive est prise soit dans le pays d’origine, soit par un tribunal de première instance de votre pays.

 

Arrivée de l’enfant en France

 

L’enfant arrive enfin dans son nouveau foyer, et vous formez maintenant une petite famille, ou peut-être une famille nombreuse ! Un certain nombre de formalités restent toutefois à accomplir. L’enfant doit être déclaré auprès de plusieurs autorités, notamment pour avoir le droit aux soins médicaux et aux allocations familiales. 

 

Contactez le centre de protection maternelle et infantile proche de votre domicile pour les examens de santé, les vaccins ainsi que pour tous les conseils et l’aide dont peuvent bénéficier les parents de jeunes enfants. Les premiers temps seront peut-être difficiles. L’enfant aura un grand besoin de se sentir en sécurité car tout sera nouveau autour de lui, non seulement l’environnement, mais aussi les personnes qui l’entourent. Au début, l’enfant pourra se montrer angoissé, agressif ou inquiet, mais entouré de beaucoup d’amour dans un milieu sécurisant il trouvera rapidement ses marques. Laissez du temps au temps et n’hésitez pas à demander de l’aide à d’autres adoptants, au centre de protection maternelle et infantile et aux services sociaux.

 

Il existe par ailleurs de nombreux livres intéressants sur l’adoption.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...