En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Projet de naissance : bien le rédiger

Rédiger un projet de naissance pendant votre grossesse, vous permet de penser votre accouchement et d’en être active. Vous reprenez ainsi le contrôle de cet acte souvent très médicalisé, qui est pourtant un moment si intime. Ce contrat moral, élaboré avec votre médecin, vous permet de communiquer vos volontés à l’équipe médicale présente le jour J. Pour bâtir ce document, vous devez vous poser les bonnes questions et structurer le tout pour en faire un projet cohérent.

Qu’est-ce qu’un projet de naissance ?

 

Le projet de naissance, rédigé par les futurs parents, fait état de leurs souhaits concernant l’accouchement et l’accueil de leur enfant. Ils peuvent, notamment, refuser la pratique de certains actes médicaux sur la future maman, ou sur leur nouveau-né.

Non obligatoire, le projet de naissance est signé par le médecin de la future maman. C’est un contrat moral qui n’a pas de valeur juridique. La future maman peut revenir à tout moment sur ses choix, et demander, par exemple, la péridurale le jour de l’accouchement.

Le praticien, quant à lui, n’est pas obligé de signer le projet de naissance. Par contre, le Code de la santé publique prévoit que tout patient peut refuser un traitement médical (article L1111-4). Votre médecin doit donc au moins le consulter et en discuter avec vous.

 

Que contient le projet de naissance ?

 

Fruit d’une réflexion personnelle, le projet de naissance est propre à chaque couple de parents. Il peut prévoir tous les aspects de l’accouchement, qu’il soit physiologique ou médicalisé. Il mentionne vos souhaits concernant :

  • La personne qui va vous accoucher (sage-femme, obstétricien…) ;

  • Le lieu de votre accouchement (à domicile, hôpital publique, clinique privée…) ;

  • Les gestes médicaux qui peuvent, et ne peuvent pas, être réalisés sur vous-même et votre enfant ;

  • Le déroulement du travail (marcher jusqu’au moment de la poussée, antidouleur autre que la péridurale…) ;

  • L’accouchement (accoucher dans la position que vous souhaitez, réclamer la présence du papa en cas de césarienne, refuser les forceps…) ;

  • La délivrance ;

  • L’accueil et les soins du bébé ;

  • L’allaitement (demander un contact peau à peau et une mise au sein du bébé dès sa sortie) ;

  • Le séjour à la maternité ;

  • Le retour à domicile.

 

Lorsque vous rédigez votre projet de naissance, vous n’êtes pas obligé de penser à tous les détails. Vous pouvez faire des demandes le jour de l’accouchement.

Par ailleurs, gardez à l’esprit qu’un accouchement est souvent fait d’imprévus. L’équipe médicale pourrait prendre des décisions, non prévues initialement, pour préserver la santé de votre bébé ou la vôtre. Essayez donc de penser à des alternatives pour vous éviter des déceptions le jour J.

 

Comment rédiger votre projet de naissance ?

 

Dès le début de votre grossesse, vous pouvez commencer à écrire votre projet de naissance, et le faire évoluer ensuite. Bien qu’il existe des modèles disponibles sur internet, essayez de vous en passer afin de rédiger un texte à votre image.

 

  • Faites d’abord une liste de questions

 

Commencez l’élaboration de votre projet de naissance en listant les questions que vous vous posez sur les différents aspects de l’accouchement. Cela vous servira de base pour la rédaction de votre texte.

 

  • Rédigez votre projet de naissance

 

Vous pouvez bâtir votre projet de naissance selon le plan suivant :

  • Une introduction expliquant les raisons de votre démarche ;

  • Une première partie abordant vos souhaits pour votre accouchement et la venue de votre bébé ;

  • Une deuxième partie prévoyant les cas particuliers, et ce que vous accepteriez dans de telles situations ;

  • Une troisième partie portant sur l’allaitement et le séjour à la maternité.

Soignez vos formulations afin de ne froisser personne. Restez bienveillante dans vos propos, l’équipe médicale ne doit pas se sentir agressée.

 

  • Échanges avec l’équipe médicale

 

Une fois le premier jet de votre texte écrit, présentez-le à votre sage-femme ou à votre médecin. Ces derniers vous donneront leurs avis en vous indiquant ce qu’il est possible de faire ou ce qui est trop risqué. N’hésitez pas à modifier votre texte en conséquence.

Dans sa version finale, faites-le signer par l’équipe médicale.

 

  • Communiquez votre projet de naissance

 

Votre projet de naissance signé, vous n’avez plus qu’à le communiquer aux personnes susceptibles d’être présentes le jour de votre accouchement.

Pensez à en faire une synthèse et à la glisser dans votre dossier médical. Cela sera utile si l’équipe médicale présente le jour J n’a pas pris connaissance de votre projet de naissance avant.

 

Pour conclure, rédiger un projet de naissance permet d’anticiper votre accouchement et d’ouvrir le dialogue avec votre médecin. C’est un bon moyen de reprendre le contrôle de cet évènement intime qu’est la venue au monde de votre bébé. Si cet article vous a été utile, faites-le passer à d’autres futurs parents !

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...