En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Douleurs au ventre pendant la grossesse : quand s'inquiéter ?

La femme peut ressentir tous types de douleurs au ventre pendant la grossesse. Certaines sont tout à fait bénignes, comme les douleurs ligamentaires, quand d’autres requièrent toute votre vigilance. En effet, elles peuvent alerter de complication mettant en danger votre santé, et celle de votre futur bébé. Il faut parfois réagir rapidement et aller consulter en urgence votre médecin.

Les douleurs pathologiques pendant la grossesse

 

Si les douleurs au ventre ressenties pendant votre grossesse sont accompagnées d’autres symptômes, consultez sans tarder un professionnel de santé. En effet, des saignements, la perte d’un liquide transparent, de la fièvre ou des vomissements peuvent présager de troubles sérieux.

 

  • Grossesse extra-utérine

 Dans certains cas, il arrive que l’œuf fécondé se fixe et se développe en dehors de la cavité utérine. Il s’agit d’une grossesse extra-utérine, souvent localisée dans une trompe, mais parfois aussi dans un ovaire ou dans la cavité péritonéale. La femme enceinte ressent alors de très fortes douleurs abdominales, souvent accompagnées de saignements, de vertiges, voire d’évanouissements. C’est une pathologie très sérieuse qui peut provoquer une hémorragie interne chez la femme enceinte. Dans ces circonstances, la grossesse ne peut être menée à terme et doit être interrompue médicalement.

 

  • Torsion ovarienne

 Pendant la grossesse, l’ovaire contenant un kyste peut effectuer une rotation autour du pédicule par lequel il est relié à l’utérus. Ce phénomène, appelé torsion ovarienne, provoque de violentes douleurs au bas-ventre, voire des nausées et des vomissements. Pour traiter ce problème, il est nécessaire de pratiquer une intervention chirurgicale en urgence pour détordre l’ovaire. En effet, la torsion risque de bloquer la circulation sanguine. Ceci peut provoquer une nécrose et la perte de l’ovaire, voire de la trompe.

 

  • Fausse couche

 L’avortement spontané ou fausse couche provoque des douleurs au bas-ventre, accompagnées de saignements abondants et continus. En outre, les symptômes de grossesse prennent fin et les seins se dégonflent, par exemple.

Survenant avant 22 semaines d’aménorrhée, cela présage de l’expulsion de l’embryon ou du fœtus de moins de 500 g. Après ce terme, il s’agit plutôt d’un accouchement prématuré. Dans tous les cas, en présence de ces symptômes, consultez en urgence votre médecin.

 

  • Douleurs urinaires

 Des douleurs au bas-ventre pendant la grossesse peuvent aussi être le signe d’une infection urinaire, causée par une bactérie touchant l’urètre. Plutôt fréquentes chez la femme, les infections urinaires entraînent une envie fréquente d’uriner et des brûlures lors de la miction. Dans ce cas-là, consultez rapidement votre médecin afin qu’il vous prescrive un traitement adapté. En effet, il s’agit d’éviter que la bactérie ne remonte dans la vessie puis dans les reins, et n’entraîne d’autres complications.

 

Les douleurs au ventre bénignes pendant la grossesse

 

En dehors des cas pathologiques évoqués ci-dessus, il n’est pas rare de souffrir de douleurs au ventre pendant la grossesse. En effet, vous pouvez vous plaindre de l’abdomen, du bas-ventre ou de l’utérus, sans qu’il n’y ait d’autres symptômes. Il est tout de même fortement recommandé de vous rendre chez votre médecin pour avis, afin d’écarter tout risque de complication.

 

  • Douleurs ligamentaires

 Les douleurs ligamentairessont occasionnées par la sécrétion de l’hormone relaxine. Cette dernière entraîne un relâchement des tissus, des ligaments et des tendons pour que le diaphragme puisse se dilater. L’utérus peut ainsi grossir et prendre de la place.

Ressenties par beaucoup de femmes enceintes, ces douleurs se traduisent par des tiraillements dans le bas-ventre et le bas du dos. Elles surviennent généralement lorsque vous êtes active, et plus principalement en fin de journée. En fin de grossesse, vous pouvez ressentir une pesanteur au niveau du bas-ventre. Dans ce cas, vous avez sûrement l’impression que votre bébé est très bas. En revanche, ces douleurs disparaissent après l’accouchement.

Pour vous soulager, prenez un bain chaud ou mettez-vous au repos. N’oubliez pas également d’en parler à votre médecin afin qu’il s’assure que les douleurs ressenties n’ont pas d’autres origines.

 

  • Troubles digestifs

 Pendant votre grossesse, votre système digestif est sûrement mis à mal et vous occasionne des désagréments. Dans ce cas-là, les douleurs dans le ventre pendant la grossesse sont accompagnées d’autres symptômes. Vous pouvez souffrir de nausées, de vomissements, de reflux, de brûlures d’estomac, de ballonnements ou encore de constipation. Ces troubles peuvent être soignés par des traitements, n’hésitez donc pas à en parler à votre médecin.

 

  • Contractions de Braxton Hicks

 Les contractions de grossesse de Braxton Hicks, bénignes et sans conséquence pour votre fœtus, peuvent occasionner de petites douleurs au ventre. Il est, néanmoins, important de savoir les différencier des contractions de travail qui sont généralement très douloureuses et régulières. En effet, ces dernières annoncent un accouchement imminent et nécessitent une consultation médicale en urgence.

 

Pendant la grossesse, vous pouvez donc souffrir de douleurs au ventre souvent bénignes. Elles peuvent néanmoins se révéler dangereuses pour votre bébé et vous-même. Dans tous les cas, consultez un professionnel de santé pour avis. Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le transmettre à d’autres personnes intéressées !

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...