En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Les caprices

Il est des choses que vous auriez toujours imaginé pouvoir gérer et, parmi elles, il y a les caprices. Mais ça, c'était avant – avant de devenir parent d'un enfant sacrément obstiné !

même les meilleurs parents du monde peuvent parfois avoir bien du fil à retordre face à un enfant particulièrement buté

C'est simple : être parent c'était facile... avant de le devenir. En voyant un enfant allongé sur le sol, à taper des pieds, survolté, au supermarché, vous vous disiez simplement qu'il était mal élevé et pensiez ses parents pas très compétents.
Les choses ont bien changé, désormais. Désormais, vous savez que même les meilleurs parents du monde peuvent parfois avoir bien du fil à retordre face à un enfant particulièrement buté ; ces mêmes parents qui ne peuvent pas toujours aller faire leurs courses au meilleur moment, et à qui il arrive de devoir faire un crochet par le supermarché en revenant d'être allé chercher leur enfant à la maternelle. Tout le monde est fatigué et a faim, et la dernière chose dont vous avez alors besoin est de passer devant un linéaire de chocolats (qu'une bonne âme a gentiment placé juste devant la caisse !).

Quelques astuces pour gérer les caprices
Votre enfant s'obstine à ne pas coopérer ? Il y a des jours où vous savez que, quelle que soit la face de la tartine que vous beurrez pour votre enfant de deux ans, ce ne sera pas la bonne ? Des jours où il insiste pour mettre des sandales alors qu'il neige à gros flocons dehors ?!

Comment gérer ses caprices ? Voici quelques idées :

• Pas toujours facile d'avoir trop de choix ou d'options devant soi quand on est petit. Un enfant se sentira souvent plus rassuré si maman ou papa prend la décision à sa place sans tortiller. Pour ce faire, il pourra vous arriver d'avoir à faire croire que vous êtes plus sûr de vous que vous ne l'êtes en réalité.

• Choisissez soigneusement vos batailles. Qu'elle porte un pantalon ou une jupe n'a pas tant d'importance, qu'elle soit correctement attachée en voiture, si. Prendre ses décisions étant toujours bénéfique pour un enfant – cela l'aide à gagner en assurance –, réfléchissez à des choix que vous pourriez lui laisser.

• Soyez constant – ce qui est peut-être la chose la plus difficile de toutes.

• Ne négociez pas sur les choses importantes.

• Pensez au contact physique pour calmer un enfant en colère.

• Les caprices sont toujours plus difficiles à gérer en public. Le plus simple est alors de relever votre enfant et de l'emmener dans une autre pièce ou dans la voiture.

• Parents – soyez solidaires !

Et rappelez-vous que même les meilleurs parents connaissent les vertus des pourparlers et des négociations – parce qu'eux aussi sont déjà passés par là. Ne soyez pas trop dur avec vous-même. Il est parfois inutile d'aller chercher midi à 14 heures.

Partagez vos conseils et astuces juste ici.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...