En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Une maman en pleine confiance

La phrase prononcée par le Dr. Spock en 1946 sonne encore parfaitement juste aujourd'hui. Mamans, si vous doutez, rappelez-vous ses mots : « Faites-vous confiance, vous en savez plus que ce que vous ne pensez. »

Cette affirmation, qui peut sembler presque trop simple face au flot de questions que vous vous posez sans doute sur la parentalité, est pourtant d'une redoutable efficacité. Inutile d'aller chercher plus loin pour tout ce qui concerne votre bébé. Oui, vous en savez plus que ce que vous ne pensez.

Il arrive à tous les parents d'avoir besoin d'un petit coup de boost lorsque la confiance flanche. Voici de quoi mettre un peu de baume à votre cœur vaillant de maman :

  • Vous êtes une excellente mère. Mieux, votre bébé est persuadé que vous êtes la meilleure. Vous n'oseriez pas le contrarier ?...
  • Faites semblant, vous finirez par y arriver. Les petits bébés sont faciles à berner. Vous n'êtes pas sûre de vous, vous tâtonnez... Prétendez l'exact opposé. Parlez moins fort et plus doucement pour vous calmer, vous et votre bébé.
  • Bien sûr, les gens peuvent vous donner des conseils et, bien sûr, vous avez tout intérêt à les écouter. Il n'en demeure pas moins qu'au bout du compte, le parent, c'est vous, et que l'objectif est que ça fonctionne pour vous et votre bébé.
vous êtes une maman géniale, la meilleure aux yeux de votre bébé.
  • Rideau ! Restez chez vous si vous sentez que les gens qui vous observent, vous conseillent et ne peuvent s'empêcher de donner leur avis sur tout ce qui concerne votre bébé vous stressent. Autrement, vous risqueriez de communiquer votre nervosité à votre bébé et, si vous aviez du mal à l'apaiser avant, ce n'est pas ça qui risque d'arranger les choses.
  • Gare à la « concurrence ». Sauf si vous êtes capable de fermer vos oreilles sur commande, difficile de résister à la tentation de se comparer aux autres mamans. La solution : espacer les rencontres avec elles.
  • Emploi du temps bien rempli ne rime pas toujours avec vie épanouie. Prenez soin de vous.
  • Rechargez vos batteries. Rien de tel qu'une heure ou deux par jour, voire une journée entière, pour rebooster à bloc une maman. On en a toutes besoin de temps en temps.
  • Levez le pied. Vous arrive-t-il d'être parfois un peu moins au taquet et accessible ? C'est normal : avant d'être maman, vous êtes humaine. Personne ne vous demande d'être opérationnelle à chaque seconde, de vous précipiter pour ramasser un jouet à peine tombé ou répondre au moindre de ses besoins. Patienter une seconde ou une minute ou deux n'a jamais fait de mal à personne. Si c'est une urgence, vous saurez voir la différence.
  • Les choses changent, et vous avec. Quelque chose qui marchait très bien avant ne semble plus vouloir fonctionner, vous amenant à essayer différemment. Soit. Vous le savez : vous comme votre bébé évoluez. Le changement n'est pas forcément mauvais. Au contraire, d'ailleurs, savoir changer est preuve d'intelligence. Et de maturité.
  • Libérez-vous du syndrome de la mauvaise mère. Revenons au début de cet article : vous êtes une maman géniale, la meilleure aux yeux de votre bébé. Il ou elle ne vous échangerait pour personne d'autre. Point.
Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...