En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Pas de pot ! Difficile de mettre bébé sur le pot

Si vous avez du mal à mettre votre bébé sur le pot, le premier conseil que nous puissions vous donner est de prendre les choses avec philosophie et de repasser aux couches : vous réessayerez l’apprentissage du pot un peu plus tard.

Vous avez vraiment hâte d'en finir avec les couches et c'est normal – tous les parents sont passés par là. Mais si l'apprentissage du pot semble au point mort chez vous, sachez qu'il n'y a malheureusement pas grand-chose que vous puissiez faire pour accélérer les choses. Votre enfant a beau avoir manifestement conscience que quelque chose arrive, cela ne veut malheureusement pas dire qu'il soit forcément prêt à abandonner les couches. Beaucoup de parents se demandent à quel âge mettre bébé sur le pot, mais il n’y a malheureusement ni âge exact, ni formule magique.

Si ça ne marche pas, interrompez vos efforts, attendez deux semaines et réessayez.

S'il refuse d'aller sur le pot, l'apprentissage peu avec les couches. Savoir comment faire l’apprentissage de la propreté requiert beaucoup d’attention de votre part, pour identifier le moment où il sera prêt à se lancer. L'aprentissage du pot doit donc toujours se faire avec l'assentiment de votre enfant. Certains efforts supplémentaires seront par ailleurs requis pour l’apprentissage de la propreté d’un garcon, car il faudra aussi lui apprendre à faire pipi debout.

Caca ? Dans ma couche, pardi !
Il est fréquent que les enfants ne fassent pas tout de suite la grosse commission dans le pot, ceci pouvant s'expliquer par le fait qu'identifier les bons muscles pour pousser n'est pas chose aisée. Quelle qu'en soit la raison, continuez avec les couches un peu plus longtemps. Ne faites pas de réflexions, contentez-vous d'encourager de temps en temps votre enfant à aller sur le pot. L'apprentissage de la propreté nécessite de la patience et beaucoup de soutien de votre part. Faites comme s'il s'agissait là d'un acte parfaitement naturel et, avec le temps, ça finira par venir.

Des accidents fréquents lors de l'apprentissage du pot 
Il est normal que votre enfant ait par moments des accidents. Ne râlez pas si son pantalon est mouillé, compatissez plutôt parce qu'il n'est pas arrivé à temps sur le pot pour son pipi. Votre bébé aura besoin de votre compassion et vos encouragements pour adopter les bons réflexes petit à petit. 

Cela peut certes être un peu frustrant de voir son enfant se trémousser, à l'évidence pris d'une irrésistible envie de faire pipi, mais refuser obstinément d'aller sur le pot. Résultat : c'est la culotte qui prend. Il est assez fréquent que les petits ne remarquent pas, ou ne veuillent pas remarquer, qu'un pipi est imminent... et puis c'est trop tard ! Peut-être se plaisent-ils tellement à jouer qu'ils préfèrent faire abstraction ; partir pour aller faire pipi, c'est risquer de manquer une occasion de s'amuser.

Cela continue d'arriver  ? Après chaque repas, emmenez-le sur le pot pour son pipi même si bébé ne semble pas en avoir envie. Cela instaurera une bonne habitude qu’il finira par intégrer et reproduire de lui-même. 

Le secret de l'apprentissage du pot, c’est de s’armer de patience. Courage, vous verrez bientôt bébé sur le pot ! Cliquez ici pour plus de conseils sur l’apprentissage de la propreté… la nuit. 

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...