En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Alcool en début de grossesse : quels dangers ?

De nos jours, il est acquis que l’alcool est néfaste pour le fœtus. En France, il est d’ailleurs conseillé de s’abstenir complètement de boire pendant la grossesse. Cependant, il peut arriver qu’avant de savoir que vous êtes enceinte, vous ayez consommé un ou plusieurs verres. Quels sont vraiment les dangers de l’alcool en début de grossesse ? Une consommation épisodique n’est apparemment pas dangereuse pour le futur bébé. En tout état de cause, vous pouvez rectifier le tir en stoppant immédiatement la consommation d’alcool.

Boire de l’alcool en début de grossesse

La consommation d’alcool pendant la grossesse est, à tout moment, déconseillée. En effet, selon votre métabolisme et votre poids, votre capacité à éliminer l’alcool peut être plus ou moins longue. Gardez à l’esprit que chaque verre ingéré arrive directement à votre futur bébé.

En début de grossesse, ceci est, cependant, à nuancer. En effet, au cours du premiers mois, votre bébé en devenir est au stade de la division cellulaire. La consommation d’un verre de vin ou de champagne n’aurait, normalement, pas de conséquence. S’il vous est arrivé de boire en petite quantité avant de savoir que vous êtes enceinte, vous pouvez donc vous tranquilliser.

Cependant, il n’est pas encore possible de connaître précisément à quel moment cela est néfaste pour votre bébé. Par conséquent, il est mieux de s’abstenir de boire de l’alcool dès le début de la grossesse.

Les risques d’une grande consommation d’alcool

La consommation d’alcool en début de grossesse s’avère risquée, dès lors qu’elle est importante et régulière. Quoiqu’il en soit, les effets négatifs sont redoutés à partir de 4 ou 5 semaines de grossesse. En effet, à ce stade, les organes du fœtus sont en train de se former. De plus, le foie du fœtus, encore immature, ne peut pas éliminer l’alcool. Ce dernier arrive directement dans son sang, en passant la barrière du placenta.

Les risques pour le futur bébé sont importants et variés :

  • Fausse couche
  • Accouchement prématuré
  • Retards neurologiques
  • Malformations (cœur, reins…)
  • Modifications du faciès (yeux, oreilles…)
  • Troubles du comportement
  • Problèmes d’apprentissage
  • Hyperactivité
  • Handicap mental lié au syndrome d’alcoolisation fœtale

Que faire si vous avez consommé de l’alcool en début de grossesse ?

Si vous avez bu de l’alcool avant de savoir que vous étiez enceinte, arrêtez immédiatement d’en consommer. Il n’est jamais trop tard pour préserver la santé de votre futur bébé. En cas de doute, parlez-en à votre médecin. Il évaluera le risque éventuel sur votre grossesse.

Si vous n’arrivez pas à stopper votre consommation d’alcool seule, votre médecin vous accompagnera dans la recherche d’une solution. Il mettra en place un suivi spécifique pour contrôler les impacts éventuels sur le fœtus.

 

En résumé, la consommation d’alcool en début de grossesse n’est, a priori, sans danger, si elle est épisodique. Dans tous les cas, le plus sûr reste l’abstinence. Si cet article vous a été utile, n’hésitez pas à le partager autour de vous !

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...