close

Rhume et toux chez le bébé

Le voilà arrivé, le premier nez qui coule de la saison. Les nuits sans sommeil, avec un bébé qui tousse et qui a le nez qui coule, sont épuisantes. Vous trouverez ici des informations sur le rhume, la distinction entre l’asthme du nourrisson et le croup, et la meilleure façon d’aider un bébé enrhumé.

Il est impossible d’éviter le rhume dans la durée, car il s’agit d’une infection très contagieuse qui tend à se développer partout où il y a des enfants. Ce ne serait pas non plus une bonne chose, car chaque rhume aide l’enfant à renforcer son système immunitaire à long terme. Il n’en demeure pas moins pénible pour autant. Chez le nourrisson, le rhume peut être désagréable, car les enfants de moins de six mois respirent principalement par le nez. Si votre bébé a le nez qui coule, il peut donc avoir des difficultés à respirer et à avaler les liquides et la nourriture.

Qu’est-ce qu’un rhume et comment l’attrape-t-on ?

Le rhume, ou rhinite, est causé par un virus. Ses symptômes les plus courants sont un nez qui coule ou bouché, des éternuements, de la fièvre et de la toux. Il peut également s’accompagner de maux de tête et de gorge, bien que cela soit difficile à savoir chez un bébé ne pouvant pas parler. Le rhume est particulièrement contagieux au cours des premiers jours et se transmet par des gouttelettes projetées par une personne infectée qui éternue ou tousse à proximité. Mais il peut aussi se propager d’autres façons, par exemple par l’intermédiaire des jouets ou lorsqu’un enfant donne la main à un ami enrhumé, puis la met à la bouche ou se frotte les yeux.
La durée d’un rhume est d’environ une à deux semaines. Les infections causées par les virus VRS sont quant à elles généralement plus graves et peuvent durer jusqu’à un mois. Le rhume peut également entraîner des complications, telles que conjonctivites ou otites. Contrairement à une croyance très répandue, le rhume n’a rien à voir avec le froid.
Après une infection, le système immunitaire mémorise l’aspect du virus qui en est responsable pour se protéger à l’avenir. Cela peut sembler prometteur, mais malheureusement, les virus du rhume sont si nombreux et si différents qu’au cours des premières années, vous aurez peut-être l’impression d’être plus souvent occupé à soigner votre enfant malade qu’à travailler. Les choses s’améliorent toutefois. Plus les enfants grandissent, plus ils ont fait de rhumes, et ils ne tombent plus malades aussi souvent.
Notez que les symptômes du rhume peuvent être dus à la Covid-19. En période de pandémie, il est donc important de suivre les recommandations de Santé Publique France.

Comment soigner un bébé enrhumé ?

On peut généralement soigner le rhume à la maison tant que l’enfant semble en forme, bien hydraté et que son état de santé général est bon. Vous pouvez en outre faire beaucoup de choses pour aider votre bébé à traverser cette période difficile. Les gouttes nasales peuvent faire des miracles pour un enfant qui a du mal à manger et à dormir parce qu’il a le nez bouché. Notez toutefois qu’elles ne conviennent pas aux enfants de moins d’un an.
Pour soulager un nourrisson qui a le nez bouché et a du mal à dormir, essayez de maintenir sa tête à la verticale, par exemple en le plaçant dans un porte-bébé ou dans un siège bébé posé sur le sol. Avant de le nourrir, nettoyez-lui soigneusement le nez avec du sérum physiologique ou un spray nasal pour faciliter sa respiration lorsqu’il mange. Ne vous contentez pas d’appliquer quelques gouttes. C’est généralement inefficace. Il faut rincer abondamment pour faire sortir le mucus. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez utiliser une pipette, un spray ou une seringue en plastique disponibles en pharmacie.

Comment nettoyer le nez de bébé ?

  1. 1. Installez le bébé en position semi-allongée et tenez doucement sa tête avec une main.
  2. 2. Appliquez doucement la pipette, la seringue ou le spray contre le bord extérieur de la narine. Le bébé est moins sensible à cet endroit.
  3. 3. Pressez le liquide directement dans la narine (mais pas vers le haut) ou pulvérisez avec un spray. Le bébé pourra trouver cela désagréable et s’agiter, mais ces solutions sont inoffensives.
  4. 4. Vous pouvez réitérer l’opération plusieurs fois, si nécessaire, jusqu’à ce que le mucus s’écoule, ou soit avalé.
  5. 5. Vérifiez ensuite que le bébé peut absorber des liquides, par exemple en l’allaitant ou en lui donnant un biberon.

Vous pouvez également utiliser un mouche-bébé avec aspiration disponible en pharmacie. Cet appareil n’est pas agréable à utiliser, ni pour les bébés ni pour les parents, mais il peut être efficace. Pensez à dissoudre les mucosités tenaces avec du sérum physiologique pour qu’elles se détachent plus facilement. Si votre bébé a de la fièvre, vous trouverez des conseils dans cet article.
Si votre bébé attrape un gros rhume alors qu’il a moins de trois mois, consultez votre pédiatre. Il en va de même, quel que soit l’âge de votre enfant, si vous ne parvenez pas à le faire boire ou s’il a des difficultés à respirer.

La toux chez les bébés et les jeunes enfants

La toux est un mécanisme utilisé par le corps pour tenter de se débarrasser des éléments qui gênent les voies respiratoires. Il s’agit donc d’un réflexe naturel de défense essentiel, qui permet au corps de se protéger. La toux liée au rhume peut durer entre une et trois semaines. Elle est en général plus intense la nuit, car la muqueuse des bronches gonfle lorsque l’on est couché.
Pour apaiser la toux de votre nourrisson, vous pouvez essayer de le faire dormir dans un siège bébé posé sur le sol, à condition qu’un adulte éveillé se trouve à proximité. Si votre enfant est plus âgé, surélevez sa tête en plaçant par exemple quelques livres sous les pieds du lit ou sous le matelas au moment de dormir.

Autres conseils contre la toux :

  • • Faites boire souvent votre enfant, car cela fluidifie les sécrétions bronchiques. Les jus de fruits passent généralement très bien.
  • • Évitez les médicaments contre la toux, car ils sont contreproductifs. Le mucus doit en effet remonter. De plus, il n’est pas scientifiquement prouvé qu’ils aient un effet positif.
  • • Si vous avez un partenaire, dormez à tour de rôle pour pouvoir vous reposer. Un bébé enrhumé et qui tousse dort souvent mal, ce qui se traduit généralement par des nuits blanches pour les parents.
  • • Aérer la pièce avec de l’air frais peut avoir un effet bénéfique sur certains types de toux comme le croup. Vous trouverez plus d’informations sur le croup un peu plus bas.

Comment savoir si mon bébé a du mal à respirer ?

Observez la respiration de votre enfant lorsqu’il est en bonne santé, et torse nu. Cela vous donnera une idée de ce qui est normal. Une personne en bonne santé respire en effet calmement et sans effort. En revanche, un enfant souffrant de problèmes respiratoires doit lutter, et sa respiration est généralement plus courte et plus rapide. Le bébé peut également présenter des rétractions, c’est-à-dire que la peau située entre les côtes (et au-dessus du ventre) se rétracte à chaque respiration. Ce n’est pas facile à déceler pour un œil non averti, mais si vous avez observé la respiration de votre bébé lorsqu’il est en bonne santé, vous saurez que quelque chose ne va pas.
Sachez par ailleurs que la toux ou le nez bouché ne sont pas les seuls éléments qui entraînent une accélération de la respiration, c’est aussi un signe courant de la fièvre. Les difficultés respiratoires doivent être prises très au sérieux. Dans ce cas, rendez-vous immédiatement aux urgences.

L’asthme du nourrisson peut provoquer une forte toux

La plupart des nourrissons continuent de tousser pendant plusieurs jours après un rhume. Toutefois, si la toux persiste sans s’améliorer et dure toute la nuit, il peut s’agir de l’asthme du nourrisson. Cette maladie se caractérise par une toux sèche et une difficulté respiratoire, mais elle peut également présenter d’autres symptômes inhabituels tels que la fatigue et le manque d’énergie. Dans ce cas, demandez l’avis de votre médecin. Si votre enfant présente de graves difficultés respiratoires, rendez-vous aux urgences.
Le plus souvent, l’asthme du nourrisson disparaît après l’âge de trois ou quatre ans. En attendant, il est presque toujours traité à l’aide de sprays contre l’asthme (bronchodilatateurs et anti-inflammatoires) administrés aux enfants à l’aide d’un inhalateur.

Toux rauque et aboyante : il peut s’agir d’un faux croup

Certains bébés peuvent attraper ce qu’on appelle un faux croup avec un simple rhume. Il s’agit d’un gonflement de la muqueuse située juste en dessous des cordes vocales, qui provoque chez le bébé une toux rauque et douloureuse, semblable à des aboiements. En position couchée, ce gonflement augmente, de sorte que l’enfant se réveille souvent en toussant et avec des difficultés respiratoires après une heure de sommeil. Dans la plupart des cas, cette toux est bénigne, mais elle peut être assez désagréable la première fois, tant pour l’enfant que pour ses parents.
La meilleure chose que vous puissiez faire, c’est garder votre calme pour pouvoir réconforter votre enfant, car les symptômes peuvent s’aggraver s’il pleure et s’il a peur. Par ailleurs, asseyez-vous de manière à placer l’enfant en position verticale, car cela réduit le gonflement. Vous pouvez aussi vous asseoir près d’une fenêtre ouverte pour laisser entrer l’air frais, mais enveloppez le bébé dans une couverture pour qu’il n’ait pas froid. Si cela fonctionne, votre bébé pourra se rendormir dans vos bras et vous pourrez le recoucher au bout d’un moment. La toux de croup peut provoquer de fortes douleurs à la gorge. Une dose de paracétamol peut aider votre bébé à se détendre. Si vous ne parvenez pas à apaiser la toux et si votre enfant a toujours du mal à respirer, appelez le 112 en urgence.
Les enfants qui ont eu une toux de croup peuvent en souffrir à nouveau lors du prochain rhume. Si votre enfant est sujet au croup, vous pouvez (s’il a plus d’un an) essayer de lui administrer des gouttes nasales avant le coucher lorsqu’il semble développer un rhume.

Quintes de toux et coqueluche

À partir de trois mois, tous les enfants peuvent être vaccinés contre la coqueluche. Il s’agit en réalité d’une maladie très rare, même si elle se manifeste encore à petite échelle. La coqueluche commence souvent par un simple rhume, suivi de quintes de toux, qui peuvent être si intenses qu’elles provoquent chez l’enfant apnée et vomissements. Lorsque l’enfant aspire enfin de l’air, il émet un sifflement que l’on appelle chant du coq. Si vous suspectez que votre enfant de moins de six mois est exposé à la coqueluche, contactez immédiatement votre médecin, car il peut être nécessaire de lui administrer des antibiotiques, même à titre préventif si un membre de votre famille est atteint de la maladie.

Des symptômes persistants peuvent être signe d’allergie

Si votre enfant éternue, s’il a les yeux ou le nez qui coulent ou qui le démangent, il peut s’agir d’une allergie. L’allergie aux acariens est plus intense le matin, l’allergie au pollen pendant la période de pollinisation. Si vous pensez que votre enfant est allergique, faites-le examiner par votre médecin.
Pour obtenir des conseils en cas de rhume, de toux ou d’autres problèmes de santé, vous pouvez appeler SOS médecins.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...