close

La fièvre chez les bébés et les jeunes enfants

Votre bébé est chaud et fiévreux ? Si cette situation n’a rien d’anormal, elle peut être difficile à gérer pour les parents et pour l’enfant. Vous trouverez ici quelques indications sur les convulsions fébriles, les antipyrétiques et ce que les professionnels de santé appellent l’état de santé général.

La fièvre de votre bébé est souvent source d’inquiétude et le chiffre qui s’affiche sur le thermomètre peut finir par vous obnubiler. Toutefois, les jeunes enfants peuvent avoir de fortes fièvres sans en être particulièrement affectés. Mieux vaut donc surveiller l’état de santé général de votre bébé plutôt que la température indiquée. Toutefois, en cas de fièvre chez un nouveau-né ou un nourrisson de moins de six mois, il est recommandé de consulter un médecin.

Comment définit-on la fièvre chez l’enfant ?

On parle de fièvre lorsque la température corporelle dépasse 38 °C, aussi bien chez le nourrisson que chez l’enfant et l’adulte. Les enfants font souvent de la fièvre sans que cela soit dangereux. La fièvre apparaît en général en cas de rhume, c’est-à-dire lorsque le nez commence à couler. Souvent, les enfants un peu plus âgés continuent à gambader comme si de rien n’était, malgré une température bien supérieure à 38°C, ce qu’un adulte cloué au lit avec la même infection aura du mal à comprendre. Cependant, il est assez fréquent que les enfants fiévreux soient plus irritables et dorment moins bien que d’habitude.

Comment gérer la fièvre de votre enfant ?

Voici quelques conseils pour aider votre enfant s’il a une fièvre légère :

  • Retirez-lui quelques vêtements.
  • Aérez la pièce et ne la surchauffez pas.
  • Ne bordez pas votre enfant sous une épaisse couverture.
  • Proposez-lui souvent quelque chose à boire. Donnez-lui ce qu’il aime, que ce soit du jus de fruits, de la crème glacée ou de la bouillie.
  • Jouez à des jeux plus calmes et, surtout, laissez l’enfant décider de ce qu’il peut faire.

Quand donner des médicaments pour faire baisser la fièvre ?

La fièvre en soi n’est pas dangereuse. C’est un mécanisme qui permet au corps de lutter contre une infection. Il n’y a donc aucune raison de faire baisser la fièvre si votre enfant s’hydrate, a de l’énergie et semble se sentir bien. Les antipyrétiques ne protègent pas contre les convulsions fébriles.

En revanche, on a généralement plus d’énergie quand la fièvre est modérée. Si votre enfant boit et mange moins, s’il a des douleurs ou s’il est affecté d’une autre manière, vous pouvez lui donner un médicament antipyrétique adapté à son âge. Avant six mois, ne donnez toutefois jamais d’antipyrétique à votre enfant sans avis médical.

Qu’est-ce que l’état de santé général ?

Les professionnels de santé parlent souvent d’état de santé général. Il s’agit simplement de l’évaluation globale de l’état de santé d’un individu. Il est particulièrement important de veiller à l’état de santé général des enfants encore trop jeunes pour exprimer ce qu’ils ressentent. Surveillez notamment les aspects suivants :

  • L’enfant doit réagir normalement aux signaux sociaux, s’intéresser de temps à autre au jeu ou aux autres choses présentes dans son environnement, par exemple, après s’être reposé.
  • Son corps doit être normalement tonique, ses muscles ne doivent pas être relâchés.
  • Sa respiration doit être normale.
  • Sa peau et ses lèvres doivent avoir leur couleur habituelle.
  • Il doit se réveiller aussi facilement que d’habitude et répondre aux signaux sociaux.
  • Il doit sourire, rire ou être content à intervalles réguliers.
  • Il doit manger et surtout boire normalement. Chez les bébés, on peut contrôler l’apport en liquide dans la couche. Ce n’est pas toujours facile, mais si la couche est dotée d’un indicateur d’humidité, elle se colore lorsque l’enfant fait pipi.
  • Les pleurs ou les cris de l’enfant doivent sembler normaux.

Si son état de santé général n’est pas bon et si les médicaments antipyrétiques ne font pas effet, il faut consulter un médecin sans tarder. En général, les enfants de plus de six mois ayant un bon état de santé général récupèrent facilement à la maison. Toutefois, si la fièvre persiste ou réapparait, l’enfant doit consulter un médecin.

Les convulsions fébriles chez l’enfant

Certains enfants peuvent avoir des convulsions lorsque la fièvre monte rapidement. Ils se raidissent, présentent des contractions musculaires dans les bras et les jambes et peuvent sembler absents pendant un court instant. Si les convulsions fébriles peuvent sembler terribles, elles ne sont pas dangereuses. Essayez de rassurer votre enfant en le serrant tranquillement dans vos bras, mais n’essayez pas d’arrêter une crise, par exemple en serrant fortement ses bras ou ses jambes. Une crise de convulsion cesse après une ou deux minutes. Bien que les convulsions fébriles soient inoffensives, il est recommandé de toujours contacter les urgences pour exclure toute autre cause. Il est parfois nécessaire de passer la nuit à l’hôpital.

Quand la fièvre n’est pas liée à un rhume

La fièvre apparaît souvent en lien avec un rhume, et quand elle n’est pas accompagnée de reniflements, elle mérite une attention particulière. Il peut s’agir d’une fièvre de trois jours totalement inoffensive, mais contagieuse, qui disparaît au bout de quelques jours. Une forte fièvre sans cause apparente peut être due à d’autres infections, notamment une infection urinaire, qui nécessitent souvent un traitement. Dans ce cas, consultez votre médecin. Contactez-le également à chaque fois que vous êtes inquiet ou que vous avez l’impression que quelque chose ne va pas.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...