close

La dépression post-natale chez le partenaire

La dépression post-natale ou dépression post-partum ne touche pas uniquement les jeunes mamans. Le partenaire, homme ou femme, qui n’a pas donné naissance peut également développer une dépression après l’accouchement.

Devenir parent est une expérience physique très particulière pour la femme qui accouche. Toutefois, si la dépression post-natale est plus fréquente chez les femmes qui donnent naissance, elle peut toucher tous les parents. Les connaissances dans ce domaine demeurent cependant limitées, car la recherche ne s’intéresse à la dépression post-natale du partenaire n’ayant pas donné naissance que depuis quelques années. Chez les mères qui n’ont pas accouché, la recherche est quasi inexistante. Malgré tout, il est bon de savoir que tous les parents peuvent connaître une phase dépressive et qu’il est tout aussi important de se faire aider.

Les signes de la dépression paternelle

Les symptômes de la dépression peuvent être différents chez les hommes et chez les femmes. Les femmes éprouvent souvent un sentiment de désespoir et de honte à l’idée de ne pas avoir l’énergie nécessaire pour être la maman qu’elles désirent être. Les hommes ont davantage tendance à minimiser et sous-estimer leur mal-être psychique. Ils préfèrent parler de stress plutôt que de dépression et se replient souvent sur eux-mêmes. Parfois, leur mal-être se traduit par de l’irritabilité au lieu de l’abattement caractéristique de l’état dépressif. Il s’agit évidemment d’une généralisation grossière, car tous les individus sont uniques et réagissent différemment face aux difficultés. Le fait est que les symptômes ne se manifestent pas nécessairement de la même manière. Si vous développez tous les deux une dépression après la naissance du bébé, il est extrêmement important de garder à l’esprit que votre façon d’exprimer vos émotions peut être très différente.

Les hommes tendent par ailleurs à attendre plus longtemps avant de demander de l’aide, ou à ne pas demander du tout. La capacité des services de santé à détecter la dépression chez le conjoint varie en fonction des régions. Il est également fréquent que les partenaires n’osent pas exprimer ce qu’ils ressentent face au chamboulement de leur vie.

Quelles sont les causes de la dépression chez les partenaires ?

On ne connaît pas les causes exactes de la dépression post-natale chez les partenaires, mais le risque est plus élevé chez les personnes ayant des antécédents dépressifs personnels. Le risque est également accru si le conjoint souffre de dépression, car dans une relation les deux partenaires s’influencent l’un l’autre. Il est évident que se sentir impuissant et ne pas savoir comment aider la personne qu’on aime peut avoir un effet négatif.

Lorsque les deux parents ne vont pas bien, ils ont plus de difficultés à s’entraider et à se soulager mutuellement. Il est donc indispensable de consulter un spécialiste et de demander de l’aide dans son réseau pour s’occuper de l’enfant et des tâches domestiques.

Comment traiter la dépression ?

Il est recommandé de commencer par en parler à l’autre parent, qui aura probablement senti que quelque chose ne va pas, car il est très difficile de gérer seul une dépression. Mettre des mots sur son ressenti ne soulage pas seulement sur le moment, mais constitue une étape essentielle dans le processus de guérison.

En revanche, si votre partenaire est également dépressif, vous devez chercher une aide extérieure. La thérapie par la parole a démontré son efficacité et vous pouvez également en profiter si votre partenaire est malade, tout simplement pour préserver votre propre santé. Participer à différents types de groupes de parents peut également être utile, car ils vous donnent la possibilité de parler de vos problèmes avec des personnes qui sont dans la même situation.

Vous devez enfin veiller à prendre soin de vous, dormir suffisamment, avoir une alimentation saine et préserver vos routines quotidiennes, même si ce n’est pas toujours facile avec un nourrisson à la maison. Travailler plus est rarement une bonne idée. Mieux vaut lever le pied. Si nécessaire, demandez à votre médecin un arrêt maladie pour cause de dépression. Cherchez aussi dans votre réseau à qui vous pouvez demander de l’aide pour pouvoir dormir. Plus vous vous attaquerez au problème rapidement, plus vite vous vous rétablirez.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...