En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Pot en vue

Vous êtes deux à décider que le temps des couches est révolu : vous et votre bébé. Inutile de vouloir aller plus vite que la musique : tôt ou tard, votre enfant finira par dire ciao aux couches.

L'expression « apprentissage du pot » ne semble pas toujours bien choisie. Vous aurez beau apprendre à votre enfant comment faire, s'il n'est pas prêt, vous perdrez votre temps... et vous vous fatiguerez pour rien. Vous êtes bel et bien deux à décider s'il est temps ou non de passer au pot. 

Plutôt que de vous inquiéter à ce sujet, essayez de guetter les signes qui vous indiquent que votre enfant est prêt à essayer.


Contrôler sa vessie
Les enfants commencent à pouvoir contrôler leur vessie aux alentours de 18-24 mois, et c'est là le prérequis indispensable à l'apprentissage du pot. Beaucoup de gens s'accordent à dire que deux ans est un bon âge pour commencer à introduire l'idée auprès de son bébé. Mais ici comme souvent, cela dépend. Tous les enfants sont différents – certains sont prêts à deux ans, d'autres pas avant quatre.

Plutôt que de vous inquiéter à ce sujet, essayez de guetter les signes qui vous indiquent que votre enfant est prêt à essayer.
Quand commencer l'apprentissage du pot ?
1. Quand sa couche reste propre deux heures d'affilée au moins. Il pourra par exemple se réveiller de sa sieste de l'après-midi les fesses encore bien au sec ; cela montre qu'il est capable de retenir son pipi plus longtemps. Un bébé de trois mois urine un peu plus d'une fois par heure. À trois ans, c'est une fois toutes les deux heures. Bien évidemment, il s'agit-là de moyennes, chaque cas étant particulier.
2. Quand vous remarquez des mimiques ou des gestes qui montrent que votre enfant a conscience qu'il est en train de faire pipi ou caca. Par exemple, s'il s'arrête en plein milieu d'un jeu ou qu'il se met un peu en retrait pour faire dans sa couche.
3. Quand votre enfant veut que sa couche soit changée juste après qu'il ait fait. Souvent, ils réagissent au caca en premier car, contrairement au pipi, il ne disparaît pas quasi-instantanément dans la couche.
4. Quand votre enfant semble s'intéresser au rituel des toilettes, et veut vous imiter lorsque vous êtes sur le trône.

Réussir à être propre prend du temps
Abandonner les couches ne se fait pas du jour au lendemain. Il vous faudra du temps – à vous, pour apprendre à identifier les signaux favorables, à votre enfant, pour aller sur le pot au bon moment... Comme il faudra du temps pour nettoyer les petites flaques ou laver et changer les vêtements souillés. Mais, au final, vous y arriverez.

Il est possible qu'un jour, tout aille comme sur des roulettes, et que le lendemain les accidents pleuvent. La route vers le pot est loin d’être un long fleuve tranquille. Tout est question d'entraînement – et ça se passe autant dans la tête que dans les muscles qui entourent sa vessie et ses intestins.

Ne comparez pas votre enfant aux autres – chacun son rythme ! Certains abandonnent les couches très rapidement, d'autres ont besoin d'un peu plus de temps. Patience – ça finira par venir.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...