En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Premiers dodos

Au début, les bébés ne font pas la différence entre le jour et la nuit, ce qui n'est pas sans conséquence sur votre sommeil ! Ceci étant, sous réserve de vous y être préparée, le manque de sommeil pourra se révéler plus facile à gérer que vous ne l'auriez pensé.

De nombreuses futures mamans se disent « Je ferais bien de dormir avant l'arrivée du bébé. » Mais elles se rendent vite compte, à leur grand désespoir, qu'elles n'ont jamais aussi mal dormi que lorsqu’elles étaient enceintes. Envie de faire pipi, position inconfortable, douleur ou tout simplement insomnie... il y a toujours une « bonne » raison de se réveiller la nuit.
C'est votre corps qui vous prépare à la suite des évènements – des nuits et des nuits de sommeil haché.

Un bébé a besoin de téter, même la nuit
Pendant les quelques premiers mois, votre bébé ne dormira pas si bien que ça la nuit, notamment du fait de son incapacité à faire la différence entre le jour et la nuit, mais aussi de son besoin d'être nourri régulièrement.

Au début, il aura absolument besoin de téter jour et nuit – tout simplement pour ne pas stopper la production de lait et pour recevoir la nourriture dont il a besoin. C'est inné.

Calez-vous sur le rythme de votre bébé
Le meilleur conseil que nous puissions vous donner est de vous caler sur son rythme et de dormir et de vous reposer dès que vous en avez la possibilité. Oubliez les « Il faut », le seul qui vaille vraiment est : Il faut le nourrir correctement. Il est primordial que vous gardiez des forces en particulier si les semaines passent et que vous accumulez les nuits incomplètes.

 

Faites-lui comprendre que les choses sont différentes la nuit du jour : la nuit, on fait dodo.


Au début, la plupart des tout-petits s'endorment au sein, complètement épuisés par cet apport de nourriture roborative – il est allongé sur votre poitrine ou dans vos bras, comme plongé dans une sorte de « coma lacté ». Il s'endormira aussi volontiers blotti contre son papa ou sa maman, bercé par des battements de cœur réconfortants.

Vous pouvez aider votre bébé à faire la différence entre le jour et la nuit. La journée, laissez-le dormir sans fermer les rideaux ou les volets. La nuit, plongez-le dans un environnement sombre, calme... sans distractions à l'horizon. Ne parlez pas trop. Même la nuit, il est important de donner le sein à votre bébé aussi longtemps qu'il en manifeste le besoin. Ne le changez pas, sauf s'il a fait caca. Vous ne voudriez pas qu'il prenne goût à se réveiller la nuit ?! Faites-lui comprendre que les choses sont différentes la nuit du jour : la nuit, on fait dodo.

Le couchage sur le dos
Rappelez-vous que le fait de coucher un bébé sur le dos permet de réduire les risques de mort subite du nourrisson. Installez-le sur un matelas ferme – ne le laissez pas s'endormir sur des objets souples tels que coussins, couvertures, canapé, peaux de bête, matelas en mousse ou à eau.

Veillez aussi à ce qu'il n'ait pas trop chaud. Couvrez-le juste ce qu'il faut, comme vous le feriez pour vous pour ne pas avoir froid sans pour autant avoir chaud. Ne l'emmitouflez pas sous une montagne de couvertures. Si votre bébé transpire, a les cheveux mouillés ou si des boutons de chaleur apparaissent, il est possible qu'il ait trop chaud. Un bébé qui a de la température, respire vite ou n'arrive pas à se calmer peut aussi être un bébé qui a trop chaud.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...