En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Un remède aux soirées chagrin et agitées

Votre bébé semble avoir du mal à se calmer le soir ? Il paraît la plupart du temps contrarié ? Commencez par essayer de relativiser et voyez si ça change quelque chose.

Comment votre bébé est-il en soirée ? A-t-il tendance à pleurnicher ? À hurler ? Peut-être a-t-il du mal à s'apaiser ? À s'endormir ? Est-il facile à consoler ?

Essayez de lever le pied sur les activités pendant la journée – peut-être a-t-il « juste » besoin d'un quotidien plus posé.

Plus votre bébé grandit, plus sa personnalité se dessine.

Dès les premiers jours suivant la naissance, on constate une grande différence entre les bébés : certains sont clairement très sensibles à ce qui se passe autour d'eux, d'autres seraient capables de roupiller au beau milieu de la fête d'anniversaire d'un ado de 18 ans – sacrée prouesse, vous en conviendrez !

Les bébés trop sollicités
Plus votre bébé grandit, plus sa personnalité se dessine. Certains sont ravis de s'adonner encore et encore à des activités, de se retrouver au milieu des amis de maman ou papa ou encore d'aller faire les courses en piquant un roupillon dans leur poussette à l'occasion. D'autres se fatiguent plus qu'il ne le faudrait et ne parviennent pas à s'apaiser après une journée riche en activités, découvertes de nouveaux lieux et rencontres.

Se familiariser avec les environnements animés
Habituer votre bébé aux ambiances animées est peut-être un peu trop ambitieux. Il vous faut trouver un compromis entre vos besoins – par exemple, retrouver vos amis (ce qui, en effet, est important !), et ceux de votre bébé – le calme et la sérénité. Pourquoi ne pas par exemple vous voir chez vous, si vous retrouver dans un café se révèle un peu trop stressant pour votre bébé ?

Dites-vous bien que cela ne durera pas éternellement. Les bébés grandissent et, avec le temps, apprennent à se confronter à de plus en plus de stimulus et d'activités. En revanche, leur personnalité, elle, ne change pas. 

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...