En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Le syndrome du canal bouché

Si l'obstruction des canaux lactifères est relativement fréquente chez la femme allaitante, il est important d'intervenir pour éviter que cela ne se transforme en mastite. Voici quelques conseils pour gérer la situation.

C'est le résultat de l'obstruction d'un ou plusieurs canaux lactifères due à une pression du sein (par les armatures d'un soutien-gorge, par exemple), ou au fait que le sein n'est pas complètement vidé lors de l'allaitement. Vous saurez qu'il y a obstruction si vos seins sont chauds, douloureux et durs sur la zone concernée ; il est possible que la fièvre vous gagne ensuite rapidement et que vous vous sentiez fébrile, comme si vous aviez la grippe.

Fièvre et poitrine flagada
Contactez sans tarder votre médecin traitant, pédiatre ou un consultant en lactation si vous sentez vos seins mous, et plus encore si vous avez de la fièvre. Prenez un médicament (adapté aux femmes qui allaitent) pour soulager la douleur et faire tomber la fièvre et continuez d'allaiter, même si ça fait mal : votre bébé est le seul vrai remède contre ces satanés canaux obstrués. Au premier signal de ramollissement suspect de vos seins, essayez ceci :
• Continuez d'allaiter, idéalement toutes les deux heures – il est possible que vous ayez à réveiller votre bébé pour aider à vider complètement le sein concerné. Encore une fois, cela reste à ce stade le meilleur remède.
• Donnez-lui autant que possible le sein touché (il est bon de commencer systématiquement par lui pendant un ou deux jours). Si votre bébé a du mal à téter, commencez par faire sortir un peu de lait avec votre main pour attendrir l'aréole et faciliter la prise.
• Assurez-vous que rien n'appuie contre votre sein. Optez pour un soutien-gorge qui ne vous cisaille pas la peau.
• La chaleur peut aider. Posez un coussin chauffant rempli de grains de blé sur la zone molle (sans appuyer !). Sous la douche, un jet doux d'eau chaude pourra également vous soulager.

Le plus important, c'est que vous alliez chaque jour un peu mieux.

• Pratiquez la compression du sein lorsque votre bébé tète. Enserrez le canal bloqué avec votre main et maintenez une pression continue. Le fait d'effleurer la zone en cercles pendant que votre bébé tète pourra aussi aider. Mais allez-y doucement avec votre poitrine.
• Changez la position de votre bébé au sein de sorte que son menton pointe vers la zone dure. Essayez de l'allaiter allongé ou en le mettant en position de ballon de rugby.
• Dormez beaucoup, restez au chaud (et votre poitrine encore plus), buvez quantité de liquides et assurez-vous d'avoir du calme, de la tranquillité... et un consultant en lactation pas loin. Après tout, qui dit nourriture dit maman... et là, maman est mal en point !
• Si votre bébé ne tète pas assez, tirez le lait du sein concerné à la main ou au tire-lait jusqu'à ce qu'il ne soit plus tendu. Attention à ne pas trop tirer cependant, ce qui risquerait d'augmenter la production de lait.
Le mot d'ordre en cas de canaux lactifères obstrués, c'est la patience. Ceci dit, rassurez-vous, vous devriez aller mieux sous 12 heures, et vous saurez alors que la guérison n'est plus bien loin. La fièvre disparaîtra bientôt et votre poitrine deviendra progressivement moins rouge et douloureuse. Continuez de suivre les conseils ci-dessus jusqu'à être complètement rétablie – ce qui pourra prendre quelques jours. Le plus important, c'est que vous alliez chaque jour un peu mieux.
Si la situation ne s'arrange pas au bout de 48 heures, le traitement par ultrasons est une solution souvent efficace. Consultez un physiothérapeute ou parlez-en avec votre médecin.

La mastite
Si les canaux ne se désobstruent pas, que des crevasses apparaissent sur vos mamelons et que la fièvre persiste plus de 12 heures, il est possible que vous ayez une mastite. Contactez votre médecin traitant ou un consultant en lactation sans tarder, il pourra vous conseiller ou vous aider. Des antibiotiques peuvent être nécessaires pour éliminer l'infection. Quoi qu'il en soit, il n'y a pas de raison d'arrêter d'allaiter. 

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...