close

Déshydratation et insolation : comment protéger votre enfant ?

Les jeunes enfants sont sensibles à la chaleur et peuvent se déshydrater rapidement. Voici quelques conseils pour les protéger de la chaleur et du soleil, et éviter les accidents.

Un corps d’enfant contient beaucoup moins d’eau qu’un corps d’adulte et est donc beaucoup plus vulnérable à la déshydratation. Les nourrissons ne peuvent pas vous dire quand ils ont soif. Par ailleurs, ils ont plus de mal à réguler leur température corporelle. Ils doivent donc se réhydrater plus souvent. Il est également fréquent que des boutons de chaleur apparaissent quand un enfant a trop chaud.

Choisissez les vêtements adaptés

Le bébé porte-t-il des vêtements adaptés à la saison ? Vous vous êtes sans doute posé cette question des milliers de fois. L’été, lorsqu’il fait chaud et que vous portez juste un short et un t-shirt, vous pouvez vous contenter de revêtir votre enfant d’un vêtement léger. S’il fait vraiment très chaud, une couche et un drap fin suffiront à le couvrir lorsqu’il dort à l’ombre. En revanche, contrairement aux adultes, les bébés doivent toujours protéger leur tête fragile du soleil, même à l’ombre. Évitez les matières trop chaudes. Optez plutôt pour un chapeau léger ou un bonnet en tissu fin.
Lorsqu’il fait très chaud, il est important d’être vigilant et de surveiller votre enfant. Palpez sa nuque et sa poitrine avec un doigt. Si votre enfant est chaud ou transpire, il faut lui retirer des vêtements et le mettre au frais. Si sa température vous semble normale, tout va bien.

Protéger votre enfant de la chaleur et de la déshydratation

  • L’été, les plus petits doivent toujours être à l’ombre, et les jours de grande chaleur, mieux vaut rester à l’intérieur en milieu de journée, lorsque la chaleur est la plus forte.
  • Si votre enfant fait la sieste dehors dans son landau, veillez à le placer entièrement à l’ombre. Gardez également à l’esprit qu’un landau noir ou sombre sera plus chaud qu’une poussette blanche.
  • Ne mettez jamais une couverture ou un châle sur la poussette pour faire de l’ombre à votre bébé, la chaleur y serait insupportable. De plus, l’air ne pourrait pas circuler correctement, ce qui risquerait de mettre la vie de votre bébé en danger. Vous pouvez en revanche utiliser une moustiquaire, car elle laisse passer l’air.
  • Quand il fait chaud, proposer régulièrement le sein ou le biberon à votre enfant. On peut donner de l’eau aux enfants qui mangent des aliments solides, mais les nourrissons ont besoin d’être nourris. Il est donc préférable de les allaiter ou de leur donner du lait maternisé.
  • Ne laissez jamais votre enfant un seul instant seul dans une voiture stationnée. Même par temps nuageux, avec la vitre entrouverte. L’air peut s’arrêter complètement de circuler et il peut faire rapidement deux fois plus chaud à l’intérieur de la voiture qu’à l’extérieur.
  • Palpez régulièrement la nuque de votre bébé quand il dort pour contrôler sa température.

Comment savoir que votre enfant a trop chaud ou se déshydrate ?

Si votre bébé est chaud et gémit, cela doit attirer votre attention. Toutefois, les nourrissons ont parfois une réaction inverse et deviennent silencieux et léthargiques quand ils ont trop chaud. Assurez-vous que la température de votre bébé est normale au contact de votre main, qu’il se réveille facilement, et qu’il fait pipi autant que d’habitude. Des urines en faible quantité sont le symptôme le plus courant de la déshydratation. Si la couche est dotée d’un indicateur d’humidité, son changement de couleur vous indique que le bébé a fait pipi.
Si votre bébé a trop chaud, mettez-le rapidement dans un endroit plus frais, donnez-lui à boire ou rafraîchissez-le avec une serviette humide. S’il semble trop fatigué pour manger, vous pouvez essayer de lui chatouiller le dessous des pieds. Le contact direct de sa peau sur la vôtre peut aussi l’inciter à téter. S’il demeure léthargique et ne parvient pas à ingérer de liquide, rendez-vous immédiatement aux urgences.

Les enfants peuvent-ils faire une insolation ?

Étant donné que les tout petits portent un chapeau de soleil et sont à l’ombre la plupart du temps, il est rare qu’ils souffrent d’une insolation. Les insolations sont dues à une exposition directe de la tête au soleil et provoquent notamment des vertiges et des vomissements. Pour les enfants plus âgés, le risque d’insolation est plus grand, car ils peuvent passer une grande partie de la journée à jouer dans l’eau au soleil. Il est donc recommandé de leur mettre une casquette ou un chapeau en plus de la crème solaire. Il en va d’ailleurs de même pour vous. Notez que les symptômes d’une insolation ne surviennent pas immédiatement, mais un peu plus tard. Mieux vaut donc ne pas rester trop longtemps au soleil, même quand on est protégé.

Protéger les enfants du soleil

En plus de ne pas supporter la chaleur, les enfants ont une peau extrêmement sensible aux rayons du soleil. Il est préférable de ne jamais exposer les bébés de moins d’un an au soleil, surtout en milieu de journée, lorsqu’il est au plus fort. Il est recommandé de porter un chapeau et de mettre de la crème solaire sur les parties du corps qui ne sont pas protégées par l’ombre ou les vêtements. Choisissez une crème adaptée aux enfants avec un indice FPS d’au moins 30, et de préférence de 50. Plus l’indice est élevé, plus votre enfant est protégé, car les coups de soleil aggravent la déshydratation.

Il existe différents types de crèmes solaires, chimiques et physiques. Les protections physiques appliquent un écran directement sur la peau et bloquent ainsi les rayons du soleil. Elles présentent souvent une consistance plus épaisse et peuvent être plus difficiles à appliquer uniformément sur tout le corps. D’un autre côté, vous voyez tout de suite les parties qui ne sont pas encore protégées. Les protections chimiques pénètrent dans la peau d’une autre manière. Leur consistance est généralement un peu plus fine, ce qui les rend plus faciles à appliquer. Il est cependant un peu plus difficile de voir si vous avez réussi à l’appliquer sur tout le corps. En général, les écrans chimiques sont plus efficaces dans l’eau, mais il faut savoir qu’ils n’offrent pas une protection immédiate et qu’il faut les appliquer environ 20 minutes avant de s’exposer au soleil. De nombreuses crèmes contiennent un mélange des deux. Le plus simple est de demander conseil dans une pharmacie pour choisir un produit adapté à votre enfant. Si la plupart des crèmes solaires sont aujourd’hui résistantes à l’eau, il est tout de même préférable de renouveler l’application plusieurs fois, même si votre enfant ne partage pas cet avis.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...