En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Travail et soulagement de la douleur

Il peut être difficile de savoir pour quelle solution de soulagement de la douleur opter avant que le travail n’ait commencé, étant donné que l'on ne connaît pas la douleur à laquelle on va être confrontée. La seule chose à faire est de se renseigner en amont sur les différentes options à disposition, et ainsi savoir qu'elles existent le moment venu.

Vous trouverez ci-après une courte description des principales solutions de soulagement de la douleur à disposition des femmes sur le point d'accoucher. Rapprochez-vous de votre médecin pour en savoir plus sur les avantages et les inconvénients de chacune ou certaines en particulier.

Les solutions non médicamenteuses
• Le massage : particulièrement au niveau du bas du dos, il est généralement très apprécié dans ces moments-là. Voilà une jolie mission pour votre moitié ! Le massage, qui peut être effectué à n'importe quel moment du travail, a un effet décontractant.
• L'électrostimulation : une petite machine génère, via quatre électrodes, une légère sensation de vibration qui stimule les nerfs du dos. Ce processus permet de calmer la douleur et d'atténuer l'intensité des contractions.
• La chaleur : un coussin chauffant, par exemple rempli de grains de blé, a la capacité de grandement soulager quand le col commence à se dilater.
• L'eau chaude : le fait de flotter comme en apesanteur dans un bain d'eau chaude permet de décontracter le corps et de l'apaiser.
• L'aromathérapie et les fleurs de Bach : les élixirs de fleurs de Bach – par exemple de la gamme Secours –, à diluer dans un verre d'eau, peuvent aider. Les huiles essentielles apaisantes, de lavande par exemple, peuvent aussi être utilisées dans un brûle-parfum ou sur un gant de toilette que l'on humera pour se détendre.
• Acupuncture ou acupression : une récente étude a démontré que les femmes ayant eu recours à l'acupuncture avant leur accouchement étaient moins enclines à demander la péridurale et étaient plus détendues le moment venu. L'acupuncture n'a aucun effet indésirable, pas plus qu'elle n'a d'effets sur le bébé.

Renseignez-vous en amont sur les différentes options à votre disposition

Les solutions médicamenteuses
• Le protoxyde d'azote : vous en contrôlez la distribution, en aspirant ce gaz via un masque recouvrant votre bouche et votre nez, au début de chaque contraction. Il n'a aucun effet sur le bébé, et disparaît du système de la mère aussi vite qu'il y est entré.
• La péthidine : elle est administrée par injection dans la fesse pour une libération lente, ou dans une veine pour une action plus rapide ; cet antalgique permet de soulager les contractions une fois le travail commencé, et peut aider les femmes à se détendre pendant l'accouchement. Comme il traverse le placenta, les médecins évitent de l'administrer dans l'heure précédant la naissance pour éviter d’accoucher un bébé groggy, peinant à trouver son souffle.
• Péridurale : elle consiste en l'injection d'un anesthésiant dans le bas du dos de la maman, et est généralement administrée aux femmes dont le travail est long, éprouvant et progresse lentement. La péridurale permet de supprimer la douleur et ainsi de « faire disparaître » les contractions. Il faut compter 20 minutes pour l'administrer et entre 5 et 20 minutes ensuite pour qu'elle fasse effet, pendant quelques heures. Le produit ne traverse pas le placenta, et n'entraîne donc aucune conséquence sur le bébé.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...