close

Mouvements du fœtus : le bébé doit-il bouger beaucoup ?

Des petits frôlements qui font penser au battement d’aile d’un papillon à de véritables leçons de gymnastique : les enfants sont tous différents et ont leur façon bien particulière de se mouvoir dans l’utérus. Cependant, toutes les femmes enceintes ressentent tôt ou tard les mouvements du fœtus qu’elles portent en elles.

Les femmes attendent souvent le premier coup de pied du fœtus avec impatience, surtout s’il s’agit de leur première grossesse et qu’elles ne savent pas vraiment quelles sensations rechercher. Vous pourrez avoir l’impression que de petites ailes de papillon se mettent à battre ou que votre intestin a une activité inhabituelle. Certaines femmes peuvent avoir des difficultés à accepter ces émotions et la présence concrète du bébé qui se manifeste ainsi. Il est impossible de dire avec précision à quel moment vous percevrez les premiers mouvements du fœtus. Cela varie énormément et dépend à la fois de la femme enceinte et de l’état du bébé. S’il s’agit du premier enfant, il est possible que les premiers mouvements du fœtus ne soient perceptibles qu’à partir de la 20e semaine, voire plus tard. Au début, il peut s’écouler quelques heures ou plusieurs jours avant que vous ne perceviez à nouveau les mouvements du bébé.

La position du placenta peut affecter la perception des mouvements fœtaux

Si le placenta se trouve à l’avant de l’utérus, les mouvements du fœtus peuvent être perçus un peu plus tard, car ce gros organe vous empêche de ressentir les coups de pied précoces. La position du placenta est examinée lors de l’échographie de routine, vers la 18e semaine de gestation.

Comment reconnaître les mouvements du fœtus

Quels sont les signes auxquels il faut être attentifs ? Peut-on déclencher les mouvements du fœtus et inciter le bébé à bouger pour ressentir un ou deux coups de pied ? Pas vraiment, les bébés ont déjà une personnalité bien à eux dans l’utérus. Certains commencent à bouger tôt, d’autres plus tard. Toutefois, il est plus facile de ressentir les mouvements du bébé en position allongée sur le côté. Ensuite, bien sûr, plus le bébé grandit dans le ventre, plus les mouvements sont perceptibles à l’extérieur.

Pour les femmes qui s’intéressent particulièrement aux mouvements du bébé, il existe une méthode appelée « Mindfetalness », qui consiste à observer les mouvements fœtaux pour identifier les modèles de mouvement du bébé dans l’utérus. Outre le fait que cette observation constitue un moment évident de proximité qui renforce le lien entre la mère et l’enfant, connaître la façon de bouger du bébé peut contribuer à atténuer l’anxiété. Consultez votre sage-femme si vous souhaitez en savoir plus sur cette méthode.

Reconnaître les phases d’éveil et de sommeil

Les mouvements évoluent au cours de la grossesse. Au début, ils sont très faibles et irréguliers, puis ils deviennent plus intenses et suivent un schéma plus clair. Le rythme de l’enfant devient plus régulier et il est possible de percevoir ses phases actives et ses phases de repos. Il est bien sûr rassurant d’avoir un enfant qui bouge beaucoup, car on sent qu’il est là et qu’il va bien, mais il a aussi besoin de périodes de calme. Généralement, les femmes perçoivent des mouvements fœtaux tous les jours à partir de la 24e semaine. Si vous ne ressentez aucun mouvement, ou si vous avez l’impression que le bébé est soudainement plus calme que d’habitude, consultez votre sage-femme ou votre médecin.

La plupart des bébés sont bercés par les mouvements du corps et ont tendance à se réveiller lorsqu’ils sont immobiles ou au repos pendant un long moment. Cela explique pourquoi la plupart des femmes enceintes trouvent que leur bébé est souvent plus actif la nuit, ce qui peut perturber leur sommeil. D’autres ressentent des mouvements intenses tôt le matin. La quantité, la fréquence, le moment et la vigueur des coups de pied diffèrent sensiblement d’un enfant à l’autre. Au fil du temps, vous apprendrez à connaître les modèles de mouvement de votre enfant.

En fin de grossesse, le bébé est à l’étroit

L’enfant grandit dans l’utérus et a de moins en moins d’espace pour bouger. À la fin de la grossesse, les mouvements du bébé peuvent sembler différents. Vous avez l’impression qu’il s’étire et étend le ventre de haut en bas et sur le côté. Lorsque vous voyez un petit pied apparaître, vous pouvez essayer d’exercer une petite pression pour lui dire bonjour. Vous obtiendrez très souvent une réponse en retour. Si vous avez du mal à identifier un pied ou une main, demandez à la sage-femme de vous aider à reconnaître les différentes parties du corps de votre bébé. Vous serez peut-être heureuse de savoir si c’est sa tête ou ses fesses que vous tapotez. Le bébé, en revanche, semble pleinement conscient du fait qu’il existe un monde à l’extérieur qui est impatient de faire sa connaissance.

En cas d’inquiétudes, contactez toujours la maternité ou votre sage-femme

Si vous remarquez un changement dans les mouvements du fœtus, surtout s’ils diminuent considérablement, contactez la maternité. La sage-femme vous donnera des conseils sur la manière d’activer le bébé ou vous demandera de vous rendre à la maternité pour un contrôle. On effectuera alors un monitoring fœtal ou une échographie. Faites confiance à votre instinct et, en cas de doute, n’hésitez pas à contacter la maternité.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...