En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Départ à la maternité : reconnaître le bon moment !

Vous arrivez dans votre dernier mois de grossesse, bébé peut à présent venir à tout moment ! Vous vous demandez sûrement si vous allez savoir repérer les signes qui annoncent le départ à la maternité. Rassurez-vous, la plupart des femmes sentent lorsque l’accouchement est sur le point de commencer. Restez attentive aux signes qui peuvent annoncer que bébé est prêt à arriver : contractions douloureuses et perte des eaux. Dans certains cas, vous devez redoubler de vigilance et partir plus tôt que les autres femmes à la maternité.

Reconnaître les contractions de travail

 

Les contractions sont, sans aucun doute, le signe le plus connu pour annoncer le départ à la maternité. Cependant, il n’est pas facile d’identifier les vraies contractions de travail.

 

  • Braxton Hick : les « fausses » contractions

 Vous avez peut-être déjà senti, au cours de votre grossesse, les contractions dites de Braxton Hicks. En général indolores, elles sont tout à fait banales et sans effet sur le col de l’utérus. Elles n’annoncent donc pas l’accouchement. Elles sont aussi qualifiées de « fausses » contractions ou encore de « faux » travail.

À l’approche du terme, vous ressentez des contractions et vous vous demandez si vous devez partir à la maternité. Essayez donc les deux astuces suivantes. Prenez d’abord un bain si vous n’avez pas percé la poche des eaux. Si les contractions perdurent, prenez ensuite un antispasmodique prescrit par votre médecin ou votre sage-femme. Si les contractions s’estompent avec l’une ou l’autre de ces méthodes, il s’agit certainement d’une fausse alerte. Vous pouvez donc rester chez vous. En cas de doute, n’hésitez pas à appeler la salle d’accouchement de votre maternité.

 

  • Les contractions de travail

 

Les contractions de travail, elles, ne se stoppent ni avec le bain, ni avec la prise de médicament. Normalement, vous devriez les identifier assez facilement car elles sont beaucoup plus douloureuses que celles ressenties pendant la grossesse. En outre, elles augmentent en intensité, se rapprochent et durent plus longtemps. Pour savoir quand partir à la maternité, attendez, sauf cas particulier, qu’elles remplissent les conditions suivantes :

-      Elles sont espacées de 5 à 10 minutes ;

-      Elles durent entre 30 et 40 secondes ;

-      Vous les ressentez depuis une heure.

C’est à ce moment-là que vous devez prendre votre valise et rejoindre votre lieu d’accouchement.

 

Les autres signes de l’accouchement

 

À l’approche du terme, vous pouvez observer des modifications de votre corps qui annoncent un accouchement plus ou moins imminent. Restez bien à l’écoute.

 

  • La perte des eaux

 

La perte des eaux est le signe qui annonce le départ immédiat à la maternité. Vous sentez un écoulement de liquide entre vos cuisses, c’est la preuve que la poche des eaux s’est rompue. Le liquide amniotique dans lequel baigne votre bébé est en train de se déverser petit à petit. Votre fœtus n’est alors plus protégé des infections.

Lorsque cela vous arrive, ne paniquez pas, rassemblez vos affaires et partez pour la maternité. Si vous y allez en voiture, voyagez si possible allongée ou en position semi-assise.

Si les contractions de travail n’ont pas encore commencé, elles devraient se faire ressentir rapidement. Cependant, si le travail ne débute pas quelques heures après la perte des eaux, l’équipe médicale procèdera au déclenchement de l’accouchement.

 

  • La perte du bouchon muqueux

 

Le bouchon muqueux est un amas de glaire qui ferme le col de l’utérus et assure son étanchéité. Perdre ce bouchon, sans autre signe, signifie que l’accouchement est pour bientôt, mais qu’il n’est pas imminent. En effet, le bouchon muqueux s’évacue en général sous forme de sécrétions quelques jours avant l’accouchement. Le perdre n’annonce donc pas le départ à la maternité.

 

Cas particuliers pour un départ rapide à la maternité

 

Les cas suivants demandent davantage de vigilance et un départ à la maternité plus hâtif :

-    Votre précédent accouchement a été rapide ;

-    Votre bébé se présente en siège ;

-    Vous attendez des jumeaux ;

-    Vous avez un utérus cicatriciel suite à une précédente césarienne ou une autre opération ;

-    Vous avez une césarienne programmée.

Dans toutes ces situations, si le travail se déclenche, vous ne devez pas attendre que les contractions se rapprochent. Il faut partir à la maternité immédiatement.

Lorsque votre terme approche, vous devez donc guetter les signes qui annoncent l’accouchement afin de partir à temps à la maternité. N’hésitez pas à suivre des cours de préparation à la naissance pour savoir précisément comment réagir le jour J. Vous pouvez aussi pratiquer du yoga ou encore de la sophrologie pour apprendre à écouter votre corps. Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à le partager à d’autres futures mamans !

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...