En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

Reconnaître les contractions : le guide

Il n’est pas toujours évident de reconnaître les contractions. Pourtant, bien qu’elles soient tout à fait anodines pendant la grossesse, elles peuvent aussi annoncer un accouchement imminent. Quel que ce soit votre terme, il est donc important de savoir les identifier. Isolées et indolores pendant la grossesse, elles préparent votre corps au futur accouchement. Régulières, fréquentes et douloureuses, elles annoncent le début du travail.

Un phénomène physiologique utile au corps

Les contractions se produisent tout au long de la vie d’une femme. Pendant la période de grossesse, une attention toute particulière leur est apportée.

 

Qu’est-ce qu’une contraction ?

 

L’utérus est un muscle qui se contracte pendant les règles, l’ovulation, les rapports sexuels, ou encore à la suite d’une infection. Vous identifiez sûrement ce phénomène par une douleur au bas-ventre.

Pendant la grossesse, l’utérus, stimulé par sa distension, se contracte de manière épisodique. Sans conséquence pour votre fœtus, ces contractions, dites de Braxton Hicks, se produisent surtout lorsque vous êtes fatiguée. Par contre, en salves régulières, elles préparent votre bébé à la sortie.

Le monitoring permet de surveiller l’effet des contractions sur le fœtus, en mesurant leur intensité, leur fréquence et leur durée. Mais aussi en enregistrant le rythme cardiaque de votre futur bébé.

 

Le rôle des contractions chez la femme enceinte

 

À chaque étape de la grossesse, et même après la naissance, les contractions ont une utilité bien précise.

 

  • Pendant la grossesse

Les contractions de grossesse, non douloureuses, préparent le corps de la femme enceinte au futur accouchement. Elles vont, de plus, encourager le futur bébé à se placer, tête en bas, en prévision de sa sortie.

 

  • Pendant l’accouchement

L’effet de resserrement des contractions de travail pousse le bébé vers le bas. Sa tête appuie sur le col de l’utérus qui va, progressivement, s’effacer et se dilater pour permettre au bébé de passer.

 

  • Après la naissance

À la sortie du bébé, les contractions continuent à se produire pour expulser le placenta. C’est la délivrance.

Ensuite, les jours qui suivent la naissance, l’utérus se contracte à nouveau afin de retrouver sa taille d’origine. Vous identifiez facilement ces contractions, appelées « tranchées », par des douleurs de règles. Plus ou moins intenses selon les femmes, elles peuvent être soulagées par la prise d’antalgiques.

 

Comment reconnaître une contraction de travail ?

Enceinte, vous êtes amenée à ressentir tous types de douleurs au niveau du ventre. Dans le lot, il n’est pas toujours facile de reconnaître les contractions. En effet, vous pouvez souffrir de douleurs ligamentaires, provenant de l’étirement de l’utérus. Mais aussi de problèmes digestifs, urinaires ou gynécologiques, souvent accompagnés d’autres symptômes, comme de la fièvre. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin.

 

Les contractions de Braxton Hicks

 

Toutes les contractions que vous ressentez ne doivent pas forcément vous alarmer. En effet, à partir du 4ème mois de grossesse, vous pouvez observer des contractions totalement inoffensives (Braxton Hicks).

Votre ventre se durcit progressivement jusqu’à une tension maximale, puis se relâche petit à petit. Ce phénomène, espacé et irrégulier, ne dure que quelques secondes. Il peut vous surprendre, et même vous couper le souffle, mais il n’est absolument pas douloureux.

Ces contractions se calment avec le repos. Dans ces moments-là, il est conseillé de vous asseoir, ou de vous allonger sur le côté gauche. Vous pouvez aussi prendre un bain chaud, ou appliquer un coussin chauffant sur le ventre.

 

Les contractions de travail

 

 

De plus en plus régulières, longues et intenses, les contractions annonçant l’accouchement sont aussi très douloureuses. Vous avez mal au ventre, mais peut-être aussi au bas du dos et au bassin. Ces contractions ne passent pas avec le repos, ni le bain, ni la prise d’antispasmodiques.

 

  • Avant 8 mois de grossesse

Si vous identifiez des contractions de travail à distance du terme, vous devez consulter rapidement un médecin. Vous devez vous alerter si les contractions :

  • Se produisent sur la durée (plus d’une demi-heure)

  • Sont douloureuses

  • Sont nombreuses (plus de 10 par jour).

Le médecin va vérifier votre col, et prendre les mesures nécessaires pour stopper ces contractions. Tout saignement ou perte de liquide clair par le vagin nécessite également une consultation médicale en urgence.

 

  • À l’approche de l’accouchement

Lorsque vous ressentez ce type de contractions à l’approche du terme, l’accouchement est probablement pour bientôt. Néanmoins, ne vous précipitez pas tout de suite à la maternité. En effet, le travail est long et prend en général plusieurs heures. Les contractions vont peu à peu se rapprocher et devenir plus intenses, plus régulières et plus douloureuses.

En phase de travail, elles durent entre 20 et 30 secondes, et se renouvellent 4 à 6 fois toutes les 10 minutes. À l’approche de la poussée, les contractions sont espacées de seulement quelques secondes.

Les contractions n’ont plus de secret pour vous ? Vous savez désormais qu’elles ne doivent pas vous alarmer, pendant la grossesse, tant qu’elles restent indolores, irrégulières et espacées. Par contre, lorsqu’elles annoncent l’accouchement, il est important que vous sachiez à quel moment partir à la maternité.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...