close

Tout savoir sur les douleurs pelviennes et le mal de dos pendant la grossesse

Le mal de dos n’est pas rare pendant la grossesse. De nombreuses femmes souffrent de douleurs pelviennes et lombaires. Il existe cependant différentes manières d’atténuer ces désagréments.

Nous avons interrogé deux sages-femmes, Anna et Sofie, sur le mal de dos et les douleurs pelviennes pendant la grossesse. Elles nous expliquent les causes de ces douleurs et comment les soulager.

Le mal de dos est-il fréquent pendant la grossesse ?

Plus de la moitié des femmes enceintes que nous rencontrons indiquent avoir eu des problèmes ou avoir ressenti des douleurs lombaires et pelviennes pendant leur grossesse. Chez certaines, la gêne est mineure, tandis que d’autres souffrent de douleurs intenses et ont des problèmes majeurs. Nous verrons plus loin, pourquoi il en est ainsi. Diverses études ont montré que les douleurs lombaires et pelviennes sont les principales causes d’arrêts maladie durant la grossesse. Les douleurs dans le bas du dos et les fesses sont également fréquentes.

Que se passe-t-il dans le corps ?

Pendant la grossesse, les modifications physiologiques de l’organisme entraînent un relâchement des ligaments pelviens causé par l’augmentation de la quantité d’hormones dans le corps, notamment les œstrogènes, la progestérone et la relaxine. Le bassin et les ligaments doivent s’adapter dans un premier temps à la grossesse, puis à l’accouchement afin de faciliter le passage du bébé. Le bassin doit tout simplement être en forme pour laisser passer le bébé. Ce processus de relâchement se produit chez toutes les femmes enceintes, même s’il n’est pas toujours douloureux.

Peut-on prévenir le mal de dos pendant la grossesse ?

Pour mieux prévenir, soulager et traiter les différents types de mal de dos, il est important que la femme enceinte soit informée des changements anatomiques qui se produiront inévitablement au niveau du dos et dans l’organisme. Si vous avez eu des problèmes lors d’une précédente grossesse, surveillez les symptômes et consultez un kinésithérapeute dès le début. Il a été par ailleurs démontré que l’activité et l’exercice ont un effet positif sur le corps de la femme enceinte et les changements qui accompagnent la grossesse. Il est recommandé de faire environ 30 minutes d’exercice ou d’activité physique par jour pour aider le corps et réduire les risques de complications.
L’étude des facteurs de risque dans le développement des maux de dos pendant la grossesse révèle un risque accru chez les femmes exerçant une activité professionnelle pénible ou un travail très physique. Le risque est également plus élevé chez les femmes qui ont souffert de douleurs lombaires ou pelviennes auparavant. Si vous avez eu des douleurs lombaires pendant une première grossesse, vous avez plus de risques qu’elles réapparaissent lors d’une nouvelle grossesse. Le risque de développer des symptômes est accru en cas d’antécédents traumatiques, de grossesse multiple, de mauvaise ergonomie et de déficience physique avant la grossesse.

À quoi sont dues les douleurs pelviennes ?

Le corps de toutes les femmes enceintes se transforme, leur bassin devient plus souple et plus mobile et se détend afin de pouvoir donner naissance à un ou plusieurs enfants. Lorsque ce processus est douloureux ou inconfortable, on parle de douleurs pelviennes. Il est difficile de dire pourquoi certaines femmes souffrent de ces douleurs et d’autres pas, car les chercheurs ne parviennent pas à en déterminer la cause fondamentale. Ces douleurs sont généralement dues à une combinaison de causes hormonales et physiques. Les principaux facteurs en sont le relâchement du bassin, la fatigue physique, l’extrême mobilité des articulations, la prise de poids et la pression exercée par la croissance du fœtus.

Comment reconnaitre les douleurs pelviennes ?

Le ressenti est très personnel, mais en général, les douleurs de la symphyse pubienne et du reste du bassin sont particulièrement intenses lorsque vous marchez vite, faites de grands pas, montez des escaliers, vous retournez dans le lit ou vous vous levez d’une chaise. Les autres signes sont des douleurs survenant lors d’un mouvement latéral de la jambe, une démarche lente ou chancelante, des difficultés à porter des charges lourdes ou à soulever quoi que ce soit. La plupart des femmes ressentent les douleurs le soir, après une journée active. Les douleurs pelviennes peuvent donc à bien des égards affecter la vie quotidienne et même la capacité à travailler.

À quel moment apparaissent les douleurs pelviennes ?

En général, ces douleurs apparaissent vers le milieu de la grossesse, mais elles peuvent commencer plus tôt. Certaines femmes ressentent cette douleur uniquement pendant le travail et l’accouchement. Dans la plupart des cas, le bassin retrouve son état normal entre quatre et douze semaines après l’accouchement, mais les douleurs peuvent subsister jusqu’à six mois après la naissance du bébé.

Comment soulager les douleurs pelviennes ?

  • Évitez de peser de tout votre poids sur un seul côté, par exemple en vous tenant sur une seule jambe ou en montant les escaliers. Prenez si possible l’ascenseur ou les escaliers roulants.
     
  • Vous pouvez vous promener, mais soyez à l’écoute de votre corps, n’allez pas trop loin, faites de petites enjambées, marchez lentement et évitez les surfaces accidentées. Utilisez des bâtons ou des béquilles si nécessaire, et mettez des chaussures à semelles souples.
     
  • Asseyez-vous pour mettre vos chaussettes et vos chaussures.
     
  • Changez souvent votre posture de travail et veillez à faire des pauses.
     
  • Évitez de porter et de soulever inutilement des charges.
     
  • Gardez les jambes jointes quand vous voyagez et êtes assise, ou lorsque vous montez et descendez de voiture.
     
  • Si vous avez du mal à vous retourner dans le lit, essayez d’utiliser un pyjama et des draps soyeux.
     
  • En position assise, un support dans le bas du dos peut vous soulager et vous faire du bien.
     
  • En position couchée, par exemple dans le lit ou sur le canapé, un coussin placé entre vos genoux ou vos jambes peut vous soulager.
     
  • Lorsque vous êtes debout et immobile, essayez de corriger votre posture en déplaçant votre poids vers l’avant du pied.
     
  • Vous pouvez porter une ceinture pelvienne de soutien pour soulager les douleurs. Votre sage-femme peut vous aider à vous en procurer une. Pour être efficace, il est important qu’elle soit de la bonne taille.
     
  • Pour soulager la douleur, vous pouvez également tester la TENS (Thérapie Antalgique Non Médicamenteuse).

À quoi sont dues les douleurs lombaires pendant la grossesse ?

Il est très fréquent d’avoir mal dans le bas du dos pendant la grossesse, et même si elles sont désagréables, il est bon de savoir que ces douleurs ne sont pas dangereuses. En fin de grossesse, les douleurs lombaires sont dues au ventre qui grossit et s’alourdit, mettant le dos à rude épreuve. Entre 50 et 70 % des femmes affirment avoir eu des douleurs lombaires au cours de leur grossesse. Ces douleurs peuvent avoir plusieurs causes : hormones, mauvaise posture et changement d’habitudes dans les mouvements sont les plus courantes. Comme nous vous l’avons déjà indiqué, les hormones assouplissent les ligaments, ce qui peut entraîner une modification de la position du bassin. Vous pouvez devenir hyper mobile et avoir une mauvaise posture. Le poids du corps, mais aussi son centre de gravité, changent inévitablement. Le centre de gravité se déplace vers l’avant à mesure que la grossesse avance, ce qui modifie aussi la posture du corps. Avec votre poids accru et votre ventre qui grossit, vous n’utilisez plus le corps de la même manière et pouvez facilement oublier de varier les activités et les positions debout/couchées.

Quels sont vos conseils pour soulager les douleurs lombaires ?

  • Essayez de corriger votre posture en déplaçant votre poids vers l’avant du pied.
  • En position assise, un support dans le bas du dos peut vous soulager.
  • Changez souvent votre posture de travail et veillez à faire des pauses.
  • Évitez de porter et de soulever inutilement des charges.
  • En position couchée sur le côté, un coussin placé entre vos genoux ou vos jambes peut vous soulager.
  • Si vous êtes souvent debout, vous pouvez reposer votre dos en vous asseyant sur le dossier d’une chaise ou en appuyant votre dos contre un mur.
  • Pour soulager la douleur, vous pouvez tester la TENS.

Pourquoi de nombreuses femmes enceintes ont-elles mal au coccyx ?

Cela peut paraître bizarre, mais la position du coccyx peut être affectée par la grossesse, ce qui peut provoquer des douleurs. Là encore, ces douleurs sont dues aux hormones qui entraînent le relâchement des ligaments et des muscles du bassin. Il n’est pas toujours facile de distinguer les douleurs au coccyx des douleurs pelviennes, car les symptômes sont souvent les mêmes.

Comment soulager les douleurs au coccyx ?

Les exercices du plancher pelvien sont importants, mais la meilleure chose à faire est de soulager la pression en s’asseyant sur une surface souple. Utilisez, par exemple, un coussin mou en mousse avec mémoire de forme ou un coussin de chaise avec un trou au milieu. Ils sont disponibles en pharmacie. Vous pouvez également soulager les douleurs au coccyx par des massages, l’ostéopathie et un entraînement spécifique pour tenter de calmer le système nerveux qui entoure le coccyx et les articulations du bassin et du bas du dos. Si vous avez un problème, demandez conseil à votre sage-femme qui vous orientera. Elle pourra vous aider à trouver un physiothérapeute qui élaborera un programme de traitement personnalisé.

Risque-t-on d’avoir de futurs problèmes en cas de douleurs au dos pendant la grossesse ?

La douleur s’atténue chez la plupart des femmes dans les semaines qui suivent l’accouchement, mais elle peut persister dans certains cas. Si le problème ne disparait pas, demandez conseil à votre sage-femme qui vous orientera vers un physiothérapeute ou un kinésithérapeute.

À quoi faut-il être attentif en cas de mal de dos pendant la grossesse ?

Le mal de dos n’est dangereux ni pour la mère ni pour le fœtus, mais il est important d’obtenir l’aide et les outils nécessaires pour bien gérer la situation et soulager la douleur. Il est indispensable d’en parler à la sage-femme et de se faire aider par un professionnel. Certaines femmes devront se mettre en arrêt maladie tandis que d’autres pourront continuer de travailler en adaptant leurs tâches. Il faut également savoir que l’on peut ressentir des douleurs au dos lorsque le travail commence et qu’il est utile de savoir faire la différence entre les douleurs de l’accouchement et le mal de dos habituel. Les douleurs de l’accouchement sont une douleur intense qui survient par intervalles, mais au début elles peuvent s’apparenter à des maux de dos qui ressemblent un peu aux douleurs menstruelles dans le bas du dos. Ainsi, au début du travail, vous pouvez ressentir un mal de dos qui se transforme ensuite en une forte douleur menstruelle. Toutefois, la principale différence réside dans le fait que la douleur survient par intervalles et que l’utérus se contracte.
Encore une fois, il est important de demander de l’aide si vous avez des problèmes. Si vous souffrez de douleurs pelviennes et de mal de dos, vous avez besoin d’aide et de soutien pour gérer votre vie quotidienne. Supporter la douleur peut être psychologiquement éprouvant, et les femmes enceintes ont déjà fort à faire pour donner la vie. Alors, ne minimisez pas la douleur, parlez-en à votre sage-femme pour qu’elle vous apporte le meilleur soutien possible !

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...