En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos, des boutons de partage, des remontées de contenus de plateformes sociales. Utilisations des cookies 

close

L ' angoisse de l'accouchement

Vous vous sentez angoissée ? Ou même terrorisée à l’idée de l'accouchement qui vous attend ? Sachez en tout cas que vous êtes loin d'être la seule à en passer par là – ce qui ne doit pas vous empêcher de faire part de vos inquiétudes à votre sage-femme.

Concevoir un bébé est une chose, le mettre au monde en est une autre. Comment vous préparer à quelque chose de totalement flou pour vous ? Quelque chose dont vous n'avez entendu parler que dans la bouche des autres femmes.

Bien évidemment, celles qui ont déjà accouché ont une longueur d'avance... même s'il n'y a pas deux naissances pareilles. La deuxième fois, vous aurez une idée plus nette de la façon dont les choses peuvent se passer... et c'est précisément ce qui pourrait vous faire angoisser davantage encore.

Angoisser à l'idée d'accoucher est un moyen de s'y préparer
S'inquiéter et avoir peur à l'approche de son accouchement est tout à fait naturel, que vous soyez déjà passée par là ou non. C'est en fait un moyen de se mettre en condition. Voici quelques conseils pour gérer cette situation :
• Échangez avec votre sage-femme à ce sujet. Surtout si vous vous sentez très angoissée.
• Établissez un projet de naissance. Faites votre plan d'action. Commencez par vous poser les questions suivantes : Comment est-ce que j'imagine mon accouchement idéal ? Réfléchissez toujours au genre de personne que vous êtes pour répondre. Êtes-vous dans le contrôle ? Ou savez-vous parfois lâcher prise ? Comment gérez-vous la douleur en général ? Quel est votre avis sur le soulagement de la douleur ? De quelles options souhaiteriez-vous bénéficier en la matière ?

Le fait de vous poser des questions concrètes va vous aider à déterminer la façon dont vous aimeriez que votre accouchement se déroule. Vous pouvez par exemple décider d'avoir recours à des techniques de relaxation, ou de demander d'emblée la péridurale. 

• Visitez la salle d'accouchement. Cela aide beaucoup de femmes en leur permettant dans un premier temps de mettre une image sur quelque chose d'extrêmement flou pour elles jusqu’à présent.
• Lisez sur le sujet.
• Parlez à d'autres mamans. Mais pas n'importe lesquelles. C'est vrai, vous pourrez apprendre beaucoup en écoutant les autres parler de leur accouchement. Mais si c'est pour entendre que le travail aduré trois jours, qu'elles ont perdu des litres de sang et qu'elles se sont retrouvées criblées de points de suture... Ça n'a pas grand intérêt. 

Le fait de vous poser des questions concrètes va vous aider à déterminer la façon dont vous aimeriez que votre accouchement se déroule.

La peur panique de l'accouchement
Si vous êtes absolument terrifiée à l'idée d'accoucher, c'est sans doute parce que vous avez connu un accouchement difficile par le passé. Parlez-en à votre sage-femme sans tarder. Elle pourra si besoin vous orienter vers un spécialiste formé pour aider les femmes qui ont peur d'accoucher.

Vos peurs finiront par s'effacer
« Fantastique », « intense », « plus jamais ça », « j'ai cru que j'allais mourir » sont autant de termes qui reviennent quand on évoque l'accouchement. Il peut être rassurant de savoir que, dès l'instant où le travail aura commencé, vos peurs s'évanouiront. Votre corps est conçu pour donner la vie. Il va vous aider. Et puis, bien vite, tout ce travail et ces douleurs ne seront plus qu'un lointain souvenir. Le vrai souvenir que vous garderez, c'est la rencontre avec votre bébé.

Une erreur s'est produite, veuillez recommencer ultérieurement.
Chargement...